Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire et tourisme :  nouveau plan stratégique pour devenir la 5è destination d’Afrique

Le plan stratégique nationale de développement est aussi ambitieux pour le pays que son nom « Sublime Côte d’Ivoire » le laisse penser. L’objectif est de faire entrer la Côte d’Ivoire dans le Top 5 des destinations d’Afrique, et ce d’ici à 2025.

 La Côte d’Ivoire continue de déployer sa stratégie de développement économique, y compris dans le domaine du tourisme. Le ministre ivoirien du Tourisme Siandou Fofana a ainsi précisé : « La stratégie ”Sublime Côte d’Ivoire” a pour objectif de positionner notre pays comme la cinquième destination touristique africaine avec cinq millions de touristes internationaux à l’horizon 2025 ».

Dans le cadre de « Sublime Côte d’Ivoire », plan de développement du secteur touristique, l’ouverture de « Serena Village » est prévue pour 2022.  « Serena Village » est situé à Bietry, la zone résidentielle de luxe d’Abidjan. Le site comprend un hôtel cinq étoiles, un centre commercial avec des aires de divertissement, une marina, des résidences et des bureaux de standing.

Le budget annoncé est à hauteur des ambitions : 47 millions de dollars. Le projet devrait permettre la création de 8400 emplois dont 2000 directs. Les autres projets inclus dans « Sublime Côte d’Ivoire » concernent l’ouverture de 70 parcs à thèmes à Abidjan et à l’intérieur du pays, ainsi qu’une grande plage.

Le tourisme d’affaires fera également l’objet de nouveaux aménagements. L’ »Abidjan Business City», futur centre national des conférences est déjà en construction. Ce programme doit coûter 3 200 milliards de francs CFA, soit environ 5,4 milliards de dollars, dont la moitié financée par l’Etat.

L’objectif est de doubler le nombre de visiteurs par an au cours de prochaine décennie, selon le ministère. Aussi le tourisme contribuerait dorénavant pour 6,25% du PIB et jusqu’à 8% en 2025. Le ministre ivoirien du Tourisme Siandou Fofana est mobilisé afin mobiliser des fonds et générer des investissements étrangers. Les projets ivoiriens suscitent de l’intérêt.

Ainsi, Siandou Fofana a récolté 5 milliards de dollars de promesses à Dubaï.  Les investisseurs asiatiques et européens ont également manifesté leur intérêt pour les projets touristiques ivoiriens. Ces promesses d’investissements viennent s’ajouter aux fonds récoltés à Hambourg en novembre, (6,5 milliards de dollars) tandis que la Banque africaine de développement (BAD) a montré également son intérêt pour la démarche.

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter