Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire – Aéroport FHB  : Les populations environnantes seront chassées à partir du 20 janvier 2020

Une opération de déguerpissement  est en cours autour de l’aéroport Félix Houphouet-Boigny (FHB) d’Abidjan, situé dans la commune de Port-Bouet. 

Selon les autorités du pays, cette mesure diligente qui fait suite à l’intrusion sur l’aéroport d’Abidjan d’un jeune garçon retrouvé mort dans un train d’atterrissage d’un avion à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, en France, a pour but de renforcer la sécurisation du site.

En effet, dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 janvier 2020, le corps d’un adolescent a été découvert à Paris, dans le puits d’un train d’atterrissage arrière du vol AF 703 d’Air France en provenance d’Abidjan. Il s’agit de Laurent Barthélémy Ani Guibahi, né le 05 février 2005 à Yopougon, élève en classe de 4ème dans un lycée sis à Niangon Lokoua (commune de Yopougon), dont l’identité a été confirmée par les parents. Il a été découvert, accroché sur l’axe de la roue du train principal de l’aéronef, selon le communiqué du ministère des transports en date du 10 janvier 2020. «  La visualisation des caméras de surveillance a permis de constater que Laurent Barthélémy Ani a accédé au train d’atterrissage de l’aéronef en s’agrippant à celui-ci au moment où l’avion s’apprêtait à s’élancer pour son décollage vers 22H55 mn », indique la note.

Dès lors, le gouvernement a « entrepris de renforcer davantage les dispositions de sécurité dans l’espace aéroportuaire (…) Plusieurs mesures ont été arrêtées, notamment le déguerpissement des emprises de l’espace mitoyen à la zone aéroportuaire, en vue d’établir une zone tampon de sécurité autour de l’aéroport », confie le ministre des transports, Amadou Koné, au quotidien Fraternité Matin.

Cette vaste opération de déguerpissement des populations jouxtant l’aéroport, afin d’établir une zone tampon de 200 mètres à partir de la clôture, démarre lundi 20 janvier 2020, à en croire Ahmed Diomandé, le directeur de cabinet du ministre ivoirien des transports, qui a livré l’information  au cours d’une conférence de presse, mercredi 15 janvier dernier.

Concernant le sort des  personnes visées, M. Ahmed Diomandé a été catégorique  : «  Il n’y a pas de solution de rélocalisation dans l’immédiat pour les populations deguerpies, encore moins d’indemnisation  ». Il a expliqué que cette occupation est illégale. « Nous avons, il y a de nombreuses années déjà, informé les populations qui se sont installées sur ce périmètre, qu’il s’agissait d’une installation illicite qui serait à leurs risques et périls », a révélé l’émissaire du gouvernement, au cours de cette rencontre avec la presse.

Entre-temps, Sylvestre Emmou, le maire de cette commune du district autonome d’Abidjan, a fait savoir à ses administrés que les négociations se poursuivent avec les autorités compétentes afin d’envisager des mesures d’accompagnement.

D’après les autorités municipales de cette commune, à l’issue de 2 séances de travail, avec le directeur de cabinet du ministre, puis avec le ministre Amadou Koné, en charge des transports, il a été a obtenu du gouvernement, le report de l’opération prévue mercredi 15 au lundi 20 janvier 2020.

Selon le maire de Port-Bouet, le déguerpissement  se fera de façon progressive.

Ainsi, durant la première semaine, les zones allant de la zone Aéro-canal jusqu’au quartier ‘’Kamboukro’’, et une partie du quartier ‘’Adjouffou’’, sur un rayon de 50 mètres, seront rasées.

Ensuite, un délai de 45 jours sera accordé aux populations pour quitter les lieux, avant la deuxième phase de déguerpissement qui s’étendra sur 150m. Ce qui donne au total, un périmètre de sécurité de 200m.

De leur côté, ces personnes délogées, qui viennent grossir les rangs des nombreux sans-abris abidjanais, dénoncent la procédure cavalière du gouvernement.

De fait, l’indignation est manifeste, et les récriminations fusent, comme en témoigne la vidéo ci-dessous. 

 

 

AUTEUR: Axel Illary
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans une communication publiée sur sa page Facebook, vendredi 20 novembre, Henri konan Bédié, le président de la coordination des partis politiques de l'opposition, regroupés au sein du Conseil National de Transition (CNT), annonce la suspension du dialogue avec Alassane Ouattara. « Nous avons engagé le combat, à la demande de toutes les...
Élu au premier tour avec 94,27% des voix, à l’issue d’une élection présidentielle boycottée par une partie de la population, Alassane Ouattara  invite l’opposition au dialogue alors que ses adversaires contestent la légitimité de son élection. Sous la houlette de Henri konan Bédié, les groupements de l’opposition, réunis au sein du Conseil...
Alors que le niveau de contamination reste très faible sur le continent, les pays se préparent à affronter une deuxième vague.  L’Afrique en cette période de pandémie mondiale semble montrer que le continent est moins atteint que le reste du monde. Neuf mois après l’apparition du Covid-19 en Afrique, le continent fait...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...