Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Banque mondiale : croissance attendue de 2,9 % en Afrique subsaharienne.

Selon les Perspectives économiques de la Banque mondiale le taux de croissance attendue pour la zone subsaharienne est de 2,9 %.

La Banque mondiale avance un taux de croissance de 2,9% en 2020, dans la sous-région de l’Afrique subsaharienne. Celui-ci était de 2,4 en 2019. Les parties-prenantes comptent sur un regain de confiance des investisseurs dans les grandes économies de cette zone géographique.

En effet, selon les récentes Perspectives économiques de la Banque mondiale, ce taux est crédible si « la confiance des investisseurs s’améliore dans certaines grandes économies, que les goulets d’étranglement énergétiques s’atténuent, qu’une hausse de la production pétrolière contribue à la reprise dans les pays exportateurs de pétrole et que la croissance continue d’être vigoureuse dans les pays exportateurs de produits agricoles. »

Toujours selon le rapport de la Banque mondiale, en Afrique du Sud, la croissance devrait atteindre 0,9 %. Pour ce faire, il faut que le programme de réforme de la nouvelle administration s’affermisse, que l’incertitude politique se dissipe et que l’investissement redémarre. Comme souvent au sein des économies de cette zone géographique, les problèmes d’infrastructure freinent la croissance intérieure.

Au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, la croissance devrait se maintenir à 6,4 %. Même si au Nigéria, la croissance devrait atteindre 2,1 %.

Dans les pays exportateurs de produits agricoles, il s’agit de maintenir des investissements massifs et dépenses publiques d’infrastructure. Et ce alors qu’on observe un raffermissement du secteur privé à Madagascar, au Rwanda et en Ouganda.  De même on observe un jeu de réformes structurelles au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire afin de soutenir la production et gagner en productivité.

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Une fois de plus, Guillaume Soro ne s'est pas présenté au  cabinet de la juge d'instruction Sabine Khéris, qui l'a convoqué mercredi 24 novembre 2011, pour l’entendre dans le cadre de l’affaire qui l’oppose à Michel Gbagbo, le fils de l’ancien président ivoirien. L'ex-premier ministre a brillé par son absence au tribunal de...
Lomé va mettre en place un mécanisme de facilitation d’accès à l’électricité pour les populations à faibles revenus. Ce fonds devrait permettre une couverture totale du territoire à l'horizon 2030. Une initiative urgente car 52,4 % des Togolais, seulement, bénéficient d'un accès énergétique à l'instant T. "Notre objectif est de...
La fin de l'année 2021 devrait marquer une couverture 4G du territoire béninois de l'ordre de 75%. "Nous nous sommes fixé comme objectif l'autonomisation numérique de nos communautés (...) Il est de notre responsabilité de veiller à ce que chaque Béninois ait un accès équitable à des services qui lui...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...