Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Côte d’Ivoire : le gouvernement crée une nouvelle agence pour la filière riz - Tribune Ouest Côte d’Ivoire : le gouvernement crée une nouvelle agence pour la filière riz - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : le gouvernement crée une nouvelle agence pour la filière riz

Le gouvernement vient de supprimer l’office de développement de la riziculture.  A la place de l’office, une nouvelle agence vient de voir le jour :  l’Agence pour le développement de la filière riz (ADERIZ). Son objet est d’accompagner la stratégie nationale afin d’atteindre une production d’au moins 2 millions de tonnes de riz blanchi par an.

 En conseil des ministres, le gouvernement a pris la décision de dissoudre l’Office national de développement de la riziculture (ONDR). Pour remplacer l’Office national, une nouvelle structure a été créée ; qui s’appelle l’Agence pour le développement de la filière riz (ADERIZ). Cette nouvelle structure avait été décidée par décret en date de février 2018. « Le Conseil a adopté un décret portant dissolution de l’Office national de développement de la riziculture. L’ONDR est dissous compte tenu de la mise en place effective de l’Agence pour le développement de la filière riz, qui en assure désormais les missions, conformément au décret n° 2018-10 du 10 février 2018 portant création, attributions, organisation et fonctionnement de l’ADERIZ ».

La création de l’ADERIZ en 2018 avait pour objectif de traduire de manière opérationnelle la stratégie nationale de développement de la riziculture (SNDR). La période désignée portait sur les années 2012-2020.

La SNDR a elle , été créée en 2011. Son budget se montait à près de 700 milliards de CFA. La SNDR a généré un volume de production de plus 1,4 million de tonnes de riz blanchi sur la première phase de trois ans. « Cette phase, alors évaluée à plus de 400 milliards de francs CFA, n’a pu récolter près de 20 milliards essentiellement des partenaires au développement » selon le ministre de l’agriculture.

En 2017, la Côte d’Ivoire avait produit quelque 1,3 million de tonnes de riz blanchi contre 1,3 en volumes importés.

On attend pour cette année, des besoins nationaux de consommation identifiés  qui devraient atteindre cette année 2 millions de tonnes de riz blanchi.

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...