Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Togo et présidentielle : Faure Gnassingbé candidat pour un quatrième mandat

L’Union pour la République (UNIR) a annoncé le 8 janvier avoir investi Faure Gnassingbé pour la présidentielle de février 2020. Le congrès d’investiture du parti au pouvoir a ainsi désigné Faure Gnassingbé, le président sortant la course au mandat présidentiel du 22 février. Faure Gnassingbé est au pouvoir depuis 2005 et concoure ainsi pour un quatrième mandat.

 Le 7 janvier lors du congrès d’investiture de l’Union pour la République (UNIR), Faure Gnassingbé s’est exprimé :« Le souhait des militants, c’est de me voir porter les couleurs de notre parti à l’élection présidentielle de 2020, je les ai remerciés et en toute humilité, j’ai accepté ».

Ainsi Faure Gnassingbé qui a été élu pour son premier mandat en 2005, brigue un quatrième mandat à la tête du Togo. Compte fait, le président sortant peut rester en exercice jusqu’en 2030. Faure Gnassingbé a hérité du fauteuil de son père, et de sa longévité au pouvoir.

A date, il aura passé vingt ans au Palais. La configuration actuelle d’une Assemblée nationale largement dominée par le parti au pouvoir lui est largement favorable et l’opposition appréhende la présidentielle du 22 février en ordre dispersé.

Le candidat du Parti National Panafricain (PNP), Tikpi Atchadam est toujours en exil. Après l’éclatement de la coalition C-14, Jean-Pierre Fabre se présente en portant les couleurs de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), le deuxième plus grand parti du pays.

L’église catholique a favorisé la candidature de Agbéyomé Kodjo, Premier ministre d’Eyadema Père de 2000 à 2002, et ce sous l’étiquette du Mouvement patriotique pour le développement et la démocratie (MPDD).

Le chronogramme de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) prévoit de clore le dépôt des candidatures le 8 janvier 2020 à minuit. L’ouverture de la campagne est fixée au 6 février 2020. Elle devrait se finir le 20 février. Le 22 février se tiendra le scrutin, pour désigner celui qui dirigera le pays pour les cinq prochaines années.

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
Depuis quinze jours, la situation au Nigeria ne cesse d’empirer. Les violences concernent outre Lagos la capitale, plusieurs autres États.  Le Nigeria est le théâtre de violences, exactions, pillages alors que le mouvement de contestation populaire initial se transforme en une lutte contre le pouvoir. L’engrenage poursuit son œuvre dans...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...