Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Brigitte Macron découvre les réalisations de la Fondation Children of Africa
brigitte macron fondation children of africa cote ivoire

En compagnie de son homologue ivoirienne, Dominique Nouvian Ouattara, la Première Dame française Brigitte Macron a visité l’Hôpital mère-enfant de Bingerville et le Centre de réinsertion de mineurs de Bouaké à l’occasion de sa venue en Côte d’Ivoire.

« Notre relation bilatérale est ancienne et forte. Elle est basée sur des liens historiques et d’amitié », s’est félicité Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse avec le Président Alassane Ouattara, le 21 décembre à Abidjan, dans le cadre de sa visite officielle en Côte d’Ivoire. Cette relation, a-t-il poursuivi, « est économique, culturelle, sportive. Elle a le visage de cette amitié et de ce que le temps a forgé ».

Les liens entre les deux pays sont en effet étroits, comme l’ont montré les échanges entre les deux Premières Dames, Brigitte Macron, et Dominique Nouvian Ouattara. L’épouse du Président français a profité de cette visite pour découvrir les actions de la Fondation Children of Africa, l’une des principales structures qui œuvre en faveur des enfants, des adolescents et des mères en difficultés dans la région.

Dès son arrivée sur le sol ivoirien, Brigitte Macron a visité l’Hôpital mère-enfant Dominique Ouattara de Bingerville. Inauguré en mars 2018, l’hôpital a été construit par la fondation de la Première Dame avec le soutien de donateurs.

Construit dans la ville de Bingerville, à une trentaine de kilomètres à l’est d’Abidjan, l’hôpital s’étend sur une parcelle de 4,9 hectares, soit 49 000 m2. Son matériel de dernière génération, sa capacité d’accueil (130 lits) et ses personnels qualifiés en font un pôle de référence national et sous-régional.

« Je me rends compte du travail accompli ici »

« Je suis très émerveillée, a confié Brigitte Macron lors de sa visite. D’abord on n’a pas l’impression d’être dans un hôpital. Ce n’est pas un endroit fermé, c’est un endroit lumineux. C’est un endroit où tout est fait autour de la maman et de l’enfant. Je suis beaucoup dans les hôpitaux en France, je  me rends compte du travail accompli ici ».

Très présente auprès des personnes hospitalisées et de leurs familles comme auprès des équipes médicales, Mme Macron a été nommée, en juin dernier, présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France. « Je voudrais remercier Madame Ouattara de m’avoir permis de découvrir cet hôpital et d’avoir initié un tel projet.», a déclaré la Première Dame française après avoir découvert les services de néonatalogie, d’hospitalisation pédiatrique, d’oncologie et d’imagerie médicale.

Son enthousiasme était visiblement partagé. « Je suis très heureuse de recevoir non seulement la Première Dame de France, mais également mon amie Brigitte. Nous sommes très proches. Je suis très heureuse d’avoir son avis. Vous savez que la Première Dame de France est présidente de la Fondation des hôpitaux de France. Savoir qu’elle apprécie mon hôpital est quelque chose qui me touche beaucoup » a confié Mme Nouvian Ouattara.

« Véritable joyau »

Le lendemain, dimanche 22, c’est le Centre de réinsertion des mineurs de Bouaké, dans le centre du pays (350 km au nord d’Abidjan), que Brigitte Macron a découvert. Également construit par la Fondation Children of Africa et inauguré le 5 décembre dernier, le centre accueille une quarantaine d’enfants en danger et en conflit avec la loi. Il dispose de trois salles de classe de 20 places chacune et d’une salle de formation aux métiers de la culture, la coiffure, la menuiserie et le tissage. Une salle polyvalente destinée au théâtre, aux conférences et aux projections de films, une salle multimédia dotée d’une bibliothèque et d’ordinateurs connectés à internet, quatre dortoirs disposant de 20 lits chacun, un réfectoire de 80 places et un terrain de sport font également partie des équipements du centre.

Brigitte Macron, a encouragé les jeunes pensionnaires. « Vous ne savez pas à quel point je vous admire parce que votre parcours a été compliqué. Mais vous êtes là, vous avez envie de construire votre vie. Vous êtes sur le bon chemin, et je suis persuadée qu’un endroit comme celui-ci va vous y aider », leur a-t-elle dit. Les jeunes ont remercié Mme Macron de sa venue. « Votre visite dans notre centre constitue pour nous le meilleur cadeau de Noël », a affirmé Adou Yao Paul Juvénal, un jeune de 17 ans qui a intégré le centre après avoir été incarcéré à deux reprises.

« Je suis très heureuse que Madame Brigitte Macron ait trouvé le temps de venir voir le centre des mineurs, et je suis heureuse que les enfants aient pu parler un tout petit peu avec elle pour lui expliquer ce qu’ils faisaient », a confié la Première Dame ivoirienne. Nul doute que cette visite aura contribué à renforcer les liens entre les deux pays.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis la découverte du premier cas de Coronavirus 2019 (COVID-19) le 11 mars 2020, le président Alassane Ouattara s’est adressé solennellement et pour la première fois à ses concitoyens, lundi 23 mars 2020 à la Radio-télévision ivoirienne (RTI). À cette date, la Côte d’Ivoire avait enregistré officiellement 25 cas de...
Le 5 mars dernier, à Yamoussoukro, le président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara a annoncé, devant les parlementaires réunis en Congrès, qu’il ne se présenterait pas à l’élection présidentielle de 2020. Ce tournant historique dans l’histoire de la Côte d’Ivoire a été motivé par une volonté de « transférer le...
Après le premier cas de Coronavirus 2019 (COVID-19) survenu le 11 mars 2020, le pays a enregistré trois autres cas le 14 mars 2020 et 2 nouveaux cas positifs le 16 mars 2020, portant le nombre total à six cas confirmés. Appuyée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter