Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Emmanuel Macron en déplacement au Niger dans le cadre du G5 Sahel Emmanuel Macron en déplacement au Niger dans le cadre du G5 Sahel
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Emmanuel Macron en déplacement au Niger dans le cadre du G5 Sahel
Visite d'Emmanuel Macron au Niger

Le président français a fait un court passage hier au Niger afin de faire le point avec les autorités locales sur l’épineux dossier « G5 Sahel » –  intimement lié à l’opération de sécurisation hexagonale de la région, « Barkhane » – et qui ne porte pas encore ses fruits.

« Je vois des mouvements d’opposition, des groupes qui dénoncent la présence française comme une présence impérialiste néocoloniale. Je vois dans trop de pays prospérer sans condamnation politique claire des sentiments anti-français. Je ne peux pas accepter d’envoyer nos soldats sur le terrain dans les pays où cette demande de présence française n’est pas clairement assumée », a ainsi martelé Emmanuel Macron.

Comme le rappelle Le Parisien, le chef d’Etat a profité de cette escale « pour s’entretenir longuement avec son homologue, Mahamadou Issoufou, afin de préparer le sommet qui se tiendra à Pau le 13 janvier (prochain). Les dirigeants des cinq pays du Sahel, où opère la force Barkhane, ont (ainsi) fermement (été) incités par (le locataire de l’Elysée) à exprimer publiquement leur soutien à cette opération qui mobilise 4500 soldats ».

Du retard à l’allumage…

Dans les faits, cette force conjointe (Tchad, Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso) est chargée de lutter efficacement et durablement contre la menace djihadiste particulièrement prégnante dans la région. Et de prendre le relais, à terme, de la force française, Barkhane, déployée notamment dans le nord du Mali où elle combat les groupes terroristes

Pour autant, la mise en place durable du dispositif peine à se dessiner tant les problèmes de logistique et de financement sont nombreux actuellement. Pire, les attaques récurrentes contre les positions du G5, notamment au Niger, au Mali et au Burkina Faso, demeurent toujours inquiétantes.

Crédit photo : Wikimédia

A lire aussi : 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...