Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Emmanuel Macron en déplacement au Niger dans le cadre du G5 Sahel
Visite d'Emmanuel Macron au Niger

Le président français a fait un court passage hier au Niger afin de faire le point avec les autorités locales sur l’épineux dossier “G5 Sahel” –  intimement lié à l’opération de sécurisation hexagonale de la région, “Barkhane” – et qui ne porte pas encore ses fruits.

“Je vois des mouvements d’opposition, des groupes qui dénoncent la présence française comme une présence impérialiste néocoloniale. Je vois dans trop de pays prospérer sans condamnation politique claire des sentiments anti-français. Je ne peux pas accepter d’envoyer nos soldats sur le terrain dans les pays où cette demande de présence française n’est pas clairement assumée”, a ainsi martelé Emmanuel Macron.

Comme le rappelle Le Parisien, le chef d’Etat a profité de cette escale “pour s’entretenir longuement avec son homologue, Mahamadou Issoufou, afin de préparer le sommet qui se tiendra à Pau le 13 janvier (prochain). Les dirigeants des cinq pays du Sahel, où opère la force Barkhane, ont (ainsi) fermement (été) incités par (le locataire de l’Elysée) à exprimer publiquement leur soutien à cette opération qui mobilise 4500 soldats”.

Du retard à l’allumage…

Dans les faits, cette force conjointe (Tchad, Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso) est chargée de lutter efficacement et durablement contre la menace djihadiste particulièrement prégnante dans la région. Et de prendre le relais, à terme, de la force française, Barkhane, déployée notamment dans le nord du Mali où elle combat les groupes terroristes

Pour autant, la mise en place durable du dispositif peine à se dessiner tant les problèmes de logistique et de financement sont nombreux actuellement. Pire, les attaques récurrentes contre les positions du G5, notamment au Niger, au Mali et au Burkina Faso, demeurent toujours inquiétantes.

Crédit photo : Wikimédia

A lire aussi : 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors qu'Isatu Touray, vice-présidente gambienne, souffre désormais du nouveau coronavirus, le chef d'Etat, Adama Barrow, a choisi mercredi 29 juillet de se mettre en quarantaine; Les mesures sanitaires liées au Covid-19 l'imposant en toute logique. "M. Barrow sera en isolement pour deux semaines", a confirmé le même jour sur Twitter...
Après le décès soudain le 8 juillet dernier de l'ex-Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, candidat déclaré à la présidentielle ivoirienne d'octobre 2020 - et cela après deux mois d'hospitalisation en France pour des problèmes cardiaques - le chef d'Etat, Alassane Ouattara, pourrait briguer un troisième mandat à la tête du...
Déterminé à remonter sur la plus haute marche de la hiérarchie ghanéenne, l'ex-président, John Dramani Mahama (24 juillet 2012 - 7 janvier 2017), a décidé de miser sur une colistière pour parvenir à ses fins. Il s'agit de Jane Naana Opoku-Agyemang, enseignante de profession. Le président sortant, Nana Akufo-Addo, chef de file du...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter