Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Bad va financer le projet agropole Sud au Sénégal 

Le projet de transformation agro-industrielle de la région naturelle de Casamance sera financé par la BAD. L’enveloppe est de de 43,1 millions d’euros.  

La Banque africaine de développement (BAD) a pris la décision d’allouer 43,1 millions d’euros en faveur du projet de transformation agro-industrielle de la région sud (PZTA-Sud ou Agropole Sud). La zone géographique concernée par le projet Agropole Sud se situe dans la région naturelle de Casamance (Ziguinchor, Sédhiou et Kolda), au sud du Sénégal.

La BAD finance une partie de ce projet dont le montant global se porte à 87,75 millions d’euros. D’autres partenaires vont participer au développement du projet : la Banque islamique de développement à hauteur de 27,85 millions d’euros, et l’État sénégalais à hauteur de16,8 millions d’euros. Le PZTA-Sud est un projet pilote dont la durée de déploiement est estimée à cinq ans.

La BAD a détaillé la nature des actions de ce projet phare pour le Sénégal : accompagner la mise en place d’un écosystème des affaires favorable à l’investissement privé dans l’agro-industrie, contribuer à l’amélioration durable des capacités des producteurs des filières agro-industrielles ; professionnaliser la coordination, la gestion et le suivi-évaluation.

Les objectifs sont ambitieux notamment en matière de création d’emplois. Selon les estimations le projet devrait générer 14 500 emplois directs ainsi que 35 000 emplois indirects. Le projet impactera 65 000 ménages soit environ 365 000 personnes.

Le PZTA-SUD devrait générer un accroissement de l’investissement privé compte-tenu des mesures identifiées : écosystème des affaires plus favorable, construction d’un parc agroindustriel central (à Adéane), construction de 3 modules régionaux (à Bignona, Sédhiou et Kolda) et construction de 5 plateformes d’agrégation et de services.

Les acteurs des filières mangue, anacarde, maïs et produits forestiers non-ligneux seront accompagnés pour permettre de développer les appareils de production.

Atsuko Toda, directrice du financement agricole et développement rural de la BAD s’est exprimée sur la nature du projet :« Le projet agropole Sud aidera au développement du secteur agricole dans cette zone riche de la Casamance et contribuera ainsi à l’inclusion économique et sociale. C’est un projet très important pour valoriser les potentialités agricoles de la zone ciblée, augmenter le taux de transformation industrielle des produits agricoles et améliorer la qualité de vie des populations de la Casamance ».

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que notre pays traverse une grave crise sociopolitique et que la tentative de médiation sous-régionale de la CEDEAO n’a fait qu’accroître le mécontentement de l’opposition envers le Président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), les rumeurs et fausses informations prolifèrent sur la toile. Le fils du président, Karim Keïta, fait les...
Alors qu'Isatu Touray, vice-présidente gambienne, souffre désormais du nouveau coronavirus, le chef d'Etat, Adama Barrow, a choisi mercredi 29 juillet de se mettre en quarantaine; Les mesures sanitaires liées au Covid-19 l'imposant en toute logique. "M. Barrow sera en isolement pour deux semaines", a confirmé le même jour sur Twitter...
Après le décès soudain le 8 juillet dernier de l'ex-Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, candidat déclaré à la présidentielle ivoirienne d'octobre 2020 - et cela après deux mois d'hospitalisation en France pour des problèmes cardiaques - le chef d'Etat, Alassane Ouattara, pourrait briguer un troisième mandat à la tête du...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter