Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Bad va financer le projet agropole Sud au Sénégal 

Le projet de transformation agro-industrielle de la région naturelle de Casamance sera financé par la BAD. L’enveloppe est de de 43,1 millions d’euros.  

La Banque africaine de développement (BAD) a pris la décision d’allouer 43,1 millions d’euros en faveur du projet de transformation agro-industrielle de la région sud (PZTA-Sud ou Agropole Sud). La zone géographique concernée par le projet Agropole Sud se situe dans la région naturelle de Casamance (Ziguinchor, Sédhiou et Kolda), au sud du Sénégal.

La BAD finance une partie de ce projet dont le montant global se porte à 87,75 millions d’euros. D’autres partenaires vont participer au développement du projet : la Banque islamique de développement à hauteur de 27,85 millions d’euros, et l’État sénégalais à hauteur de16,8 millions d’euros. Le PZTA-Sud est un projet pilote dont la durée de déploiement est estimée à cinq ans.

La BAD a détaillé la nature des actions de ce projet phare pour le Sénégal : accompagner la mise en place d’un écosystème des affaires favorable à l’investissement privé dans l’agro-industrie, contribuer à l’amélioration durable des capacités des producteurs des filières agro-industrielles ; professionnaliser la coordination, la gestion et le suivi-évaluation.

Les objectifs sont ambitieux notamment en matière de création d’emplois. Selon les estimations le projet devrait générer 14 500 emplois directs ainsi que 35 000 emplois indirects. Le projet impactera 65 000 ménages soit environ 365 000 personnes.

Le PZTA-SUD devrait générer un accroissement de l’investissement privé compte-tenu des mesures identifiées : écosystème des affaires plus favorable, construction d’un parc agroindustriel central (à Adéane), construction de 3 modules régionaux (à Bignona, Sédhiou et Kolda) et construction de 5 plateformes d’agrégation et de services.

Les acteurs des filières mangue, anacarde, maïs et produits forestiers non-ligneux seront accompagnés pour permettre de développer les appareils de production.

Atsuko Toda, directrice du financement agricole et développement rural de la BAD s’est exprimée sur la nature du projet :« Le projet agropole Sud aidera au développement du secteur agricole dans cette zone riche de la Casamance et contribuera ainsi à l’inclusion économique et sociale. C’est un projet très important pour valoriser les potentialités agricoles de la zone ciblée, augmenter le taux de transformation industrielle des produits agricoles et améliorer la qualité de vie des populations de la Casamance ».

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’ancien président du Sénégal était un grand admirateur de Pierre Soulages. Un de ses toiles estimée entre 800 000 et 1 million d’euros est mise aux enchères. La maison de ventes Caen Enchères propose le 23 janvier une toile classique des années 1950 de Pierre Soulages et ayant appartenu à Leopold Sédar Senghor....
Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) des Nations unies, a annoncé que plus de deux millions de personnes ont été déplacées dans la région du Sahel en 2020.  Les déplacements de population au Sahel sont les directes conséquences de la violence permanente que génèrent les groupes djihadistes dans la région....
C’est bien le cas de le dire. En Côte d’Ivoire, la justice fait son procès. Dans une circulaire de 8 pages, datée du 4 janvier 2021, dont nous avons reçu copie, le ministre ivoirien de la justice et des Droits de l’Homme dresse un diagnostic sombre du système judiciaire dans son...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...