Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Togo va désormais contrôler le taux d’alcoolémie des conducteurs
Le Togo va désormais contrôler le taux d'alcoolémie des conducteurs

Le gouvernement togolais accélère sur le dossier de la sécurité routière. Après avoir rendu obligatoire le port du casque et de la ceinture il y a quelques années, Lomé va maintenant instaurer le contrôle du seuil d’alcoolémie au volant.

Dans les faits, cette mesure débute ce lundi 16 novembre et vise à diminuer drastiquement le nombre de morts sur les routes du pays. Le seuil limite a été fixé à 0,5g/l. Au-delà sera appliquée une amende forfaire. A savoir 10 000 francs CFA (environ 15 euros).

Du côté de la Ligue togolaise des consommateurs, si cette décision est bien accueillie, la structure espère toutefois que les autorités poursuivront leurs efforts dans cet épineux dossier  “Nous invitons (également le gouvernement) à mettre des sauts-de-mouton ou des dos-d’âne dans les grandes villes, pour que les piétons puissent traverser les routes facilement”, n’a d’ailleurs pas manqué de souligner son président, Emmanuel Sogadji, auprès de RFI.

A contrario, cette mesure ne fait pas que des heureux, puisque les automobilistes togolais dénoncent parallèlement un mauvais timing… Et cela, alors que les Fêtes de fin d’année approchent.

A lire aussi :

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bien que seuls 16% des Gambiens utilisent actuellement les réseaux sociaux, l'avenir politique du pays pourrait bien se jouer en ligne. Et pour cause, les heureux élus font partie de la sphère locale la plus influente. A ce titre, l'application WhatsApp qui appartient au géant américain, Facebook, illustre parfaitement ce...
L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...