Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : un militaire français grièvement blessé dans l’explosion d’une mine artisanale

Le véhicule blindé conduit par le militaire français a été atteint par un engin explosif de fabrication artisanale, lors d’une opération dans la région du Liptako.

Le 7 décembre, une bombe artisanale a touché un véhiculé militaire français, faisant un blessé grave qui a été évacué en France. « Son véhicule blindé a été frappé par un engin explosif improvisé » lors d’une opération à In Figaren, à l’est d’Ansongo, dans la région du Liptako située aux confins du Mali, du Niger et du Burkina Faso, a déclaré le colonel Frédéric Barbry à l’Agence France-presse (AFP).

Ce nouvel épisode intervient alors que l’émotion suscitée par la mort de treize militaires français le 25 novembre, est encore très vive.

La présence française au sein de l’opération antidjihadiste barkhane (succédant à l’opération Serval) date de 2014. Elle a mobilisé jusqu’à aujourd’hui 4500 militaires dans la bande sahélo-saharienne. Les forces françaises opèrent en soutien des armées nationales qui combattent des djihadistes affiliés au groupe Etat islamique (EI) ou à Al-Qaïda et ce sur une étendue aussi vaste que l’Europe.

En dépit des efforts déployés par les forces conjointes, et six années après l’arrivée des troupes françaises, les violences djihadistes perdurent dans le nord du Mali.  La présence des  terroristes s’est développée au centre du pays ainsi qu’aux pays voisins,  Burkina Faso et Niger.

Le récent épisode du 7 décembre vient s’ajouter aux précédents. Cette nouvelle atteinte aux forces luttant contre le djihadisme porte à 41 le nombre de militaires français tués au Sahel depuis le début de l’intervention française.

Source : Le Monde Afrique

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bien que seuls 16% des Gambiens utilisent actuellement les réseaux sociaux, l'avenir politique du pays pourrait bien se jouer en ligne. Et pour cause, les heureux élus font partie de la sphère locale la plus influente. A ce titre, l'application WhatsApp qui appartient au géant américain, Facebook, illustre parfaitement ce...
L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...