Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Niger change d’hymne pour tourner la page de la colonisation
changement d'hymne national Niger

Adopté il y a 59 ans au lendemain de son indépendance, l’hymne du Niger va bientôt changer. Niamey considère en effet qu’une allusion à l’ex-colonisateur français dénote au sein de l’hymne actuel et n’a plus matière à exister.

Le ministre nigérien de la Renaissance culturelle, Assoumana Malam Issa, a confirmé l’information jeudi 21 novembre sur les ondes de la télévision d’Etat :

“Il y a des parties de l’hymne qui font l’objet de critiques à l’unanimité. (En conséquence), il faut trouver un hymne qui puisse galvaniser la population. Qui sera pour nous une sorte de cri de guerre à même de toucher notre fibre patriotique.”

Comme le rappelle le site Jeune Afrique, “les paroles de « La Nigérienne » ont été écrites par le Français Maurice Albert Thiriet en 1961. (Et cela), un an après l’indépendance du pays. (Dans les faits), de nombreux Nigériens critiquent surtout les troisième et quatrième vers, « Soyons fiers et reconnaissants / De notre liberté nouvelle ! », estimant que ces mots marquent une inféodation à la France”.

Face à cette problématique, le Comité chargé de trouver un nouvel hymne n’a donc pas manqué de mettre à contribution le peuple nigérien afin que des propositions de la société civile fassent partie intégrante du projet.

A suivre…

Crédit photo : Wikipédia

A lire aussi :

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’ancien président du Sénégal était un grand admirateur de Pierre Soulages. Un de ses toiles estimée entre 800 000 et 1 million d’euros est mise aux enchères. La maison de ventes Caen Enchères propose le 23 janvier une toile classique des années 1950 de Pierre Soulages et ayant appartenu à Leopold Sédar Senghor....
Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) des Nations unies, a annoncé que plus de deux millions de personnes ont été déplacées dans la région du Sahel en 2020.  Les déplacements de population au Sahel sont les directes conséquences de la violence permanente que génèrent les groupes djihadistes dans la région....
C’est bien le cas de le dire. En Côte d’Ivoire, la justice fait son procès. Dans une circulaire de 8 pages, datée du 4 janvier 2021, dont nous avons reçu copie, le ministre ivoirien de la justice et des Droits de l’Homme dresse un diagnostic sombre du système judiciaire dans son...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...