Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Niger change d’hymne pour tourner la page de la colonisation
changement d'hymne national Niger

Adopté il y a 59 ans au lendemain de son indépendance, l’hymne du Niger va bientôt changer. Niamey considère en effet qu’une allusion à l’ex-colonisateur français dénote au sein de l’hymne actuel et n’a plus matière à exister.

Le ministre nigérien de la Renaissance culturelle, Assoumana Malam Issa, a confirmé l’information jeudi 21 novembre sur les ondes de la télévision d’Etat :

“Il y a des parties de l’hymne qui font l’objet de critiques à l’unanimité. (En conséquence), il faut trouver un hymne qui puisse galvaniser la population. Qui sera pour nous une sorte de cri de guerre à même de toucher notre fibre patriotique.”

Comme le rappelle le site Jeune Afrique, “les paroles de « La Nigérienne » ont été écrites par le Français Maurice Albert Thiriet en 1961. (Et cela), un an après l’indépendance du pays. (Dans les faits), de nombreux Nigériens critiquent surtout les troisième et quatrième vers, « Soyons fiers et reconnaissants / De notre liberté nouvelle ! », estimant que ces mots marquent une inféodation à la France”.

Face à cette problématique, le Comité chargé de trouver un nouvel hymne n’a donc pas manqué de mettre à contribution le peuple nigérien afin que des propositions de la société civile fassent partie intégrante du projet.

A suivre…

Crédit photo : Wikipédia

A lire aussi :

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
Depuis quinze jours, la situation au Nigeria ne cesse d’empirer. Les violences concernent outre Lagos la capitale, plusieurs autres États.  Le Nigeria est le théâtre de violences, exactions, pillages alors que le mouvement de contestation populaire initial se transforme en une lutte contre le pouvoir. L’engrenage poursuit son œuvre dans...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...