Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : à Bamako, manifestation de soutien à l’armée 

Une manifestation a rassemblé des milliers de personnes vendredi à Bamako à l’appel de l’opposition afin de soutenir l’armée malienne. Il s’agissait de réclamer de meilleurs équipements militaires. Les manifestants demandaient également l’arrestation des personnes impliquéesd ans des « détournement de fonds » destinés à équiper les soldats.

 Environ 15.000 manifestants, selon les organisateurs dont l’opposition, et « plusieurs milliers », selon la police ont manifesté vendredi dans les rues de Bamako. « L’armée malienne a été trahie. Nos militaires sont mal équipés. Nous devrions nous battre pour que nos militaires soient à la hauteur. La corruption a empêché d’équiper aussi nos militaires », a ainsi déclaré le chef de l’opposition, Soumaïla Cissé.

« On doit combattre la corruption au sein de l’armée. Les militaires et les ministres qui sont à la base de cette corruption doivent être jugés «  a estimé quant à lui, l’ancien Premier ministre et opposant, Mohamed Aly Bathily.

Déjà le 8 novembre, des milliers de personnes s’étaient réunies pour protester. Ces manifestations interviennent après que l’armée ait perdu une centaine de soldats dans les deux attaques jihadistes les plus meurtrières depuis plusieurs années.

Et c’est la capacité de l’armée à mettre fin aux agissements des jihadistes qui est interrogée. En effet ces différents revers accentuent le sentiment d’une incapacité à résoudre la crise sécuritaire qui perdure depuis 2012. Un autre opposant, le général Moussa Sinko Coulibaly, ancien candidat à la présidentielle, a lui aussi réclamé « la démission du président malien Ibrahim Boubacar Kéita ».

Source : Jeune Afrique

 

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bien que seuls 16% des Gambiens utilisent actuellement les réseaux sociaux, l'avenir politique du pays pourrait bien se jouer en ligne. Et pour cause, les heureux élus font partie de la sphère locale la plus influente. A ce titre, l'application WhatsApp qui appartient au géant américain, Facebook, illustre parfaitement ce...
L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...