Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : l’UE soutient le financement des PME en Afrique  

Le chef de la délégation de l’Union européenne au Sénégal, Irène Mingasson, a rencontré le 5 novembre les acteurs du secteur privé     afin de leur présenter le programme de soutien en Afrique ; le Plan d’investissement extérieur (PIE) de l’UE. Ce programme doit aider les entreprises des secteurs des énergies renouvelables, de l’industrie agroalimentaire et des infrastructures urbaines.

 L’Union européenne (UE) a décidé d’investir dans les petites et moyennes entreprises (PME) sénégalaises qui travaillent sur « les créneaux difficilement accessibles pour le secteur privé, mais primordiaux pour le développement durable ». Il s’agit donc des secteurs des énergies renouvelables, de l’industrie agroalimentaire et des infrastructures urbaines. Pour ce faire, Irène Mingasson, le chef de la délégation de l’UE au Sénégal, a présenté le mardi 5 novembre le Plan d’investissement extérieur (PIE).  « Les mécanismes d’aide traditionnelle sont par moments insuffisants pour couvrir l’ensemble des besoins [des entreprises] et accompagner efficacement une dynamique positive, inclusive et pérenne » a notamment précisé Irène Mingasson.

Le PIE existe depuis 2017 et pèse 4,1 milliards d’euros fournis par le Fonds européen pour le développement durable. Le PIE a pour objectif de lever 44 milliards de d’euros jusqu’en 2020. Ce plan doit contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), en privilégiant une croissance inclusive, la création d’emplois ou en apportant des réponses à la problématique de la migration irrégulière.

Il s’agit avant tout, selon les déclarations de Irène Mingasson, d’« utiliser des fonds publics et mobiliser l’investissement privé, notamment en Afrique » et ce afin de participer pleinement au développement.

Le PIE, outre le financement, inclut une assistance technique à la préparation des projets d’investissement. Il s’agit également de mener des d’actions pour lever les freins à l’investissement privé, notamment l’octroi des crédits longs aux petites entreprises. Depuis son lancement en 2017, le PIE a d’ores et déjà fait ses preuves au Maroc et en Tunisie notamment.

Au Sénégal comme dans nombre de pays du Continent, les PME rencontrent des difficultés pour se financer et ce alors même que la santé globale du pays est meilleure. Le classement du « Doing Business 2020 » montre que le Sénégal a progressé de 18 places.

Source : La Tribune Afrique

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le leader de l'Ira, mouvement politique qui lutte contre l'esclavagisme patenté en Mauritanie, est monté une nouvelle fois au créneau pour dénoncer une communication étatique à deux vitesses dans ce triste dossier. "Je suis d’accord avec le chef de l’Etat (Mohamed Ahmed El-Ghazouani) quand il dit que la Mauritanie n’institutionnalise...
La Mauritanie présente une singularité dans le monde arabe en attestant d'un taux de divorce oscillant entre 42 et 49 %, selon les estimations, bien que le gouvernement ne corrobore pas ces chiffres. Plus curieux encore, ce sont les femmes qui sont souvent à l'origine des ruptures.  D'après le site...
Une conférence de presse animée par l’association Les Victimes de Guillaume Soro (VGS) a eu lieu lundi 25 novembre 2019, à la Maison de la presse à Abidjan-Plateau. À cette occasion, le mouvement présidé par Kader Doumbia, ex-membre des Forces nouvelles (FN), a dénoncé les pratiques inorthodoxes de l’ex-secrétaire général des...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter