Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Liberia : le gouverneur de la Banque centrale démissionne
Banque centrale du Liberia

Nathaniel Patray, le gouverneur de la Banque centrale du Liberia (BCL), a quitté ses fonctions jeudi 24 octobre, a confirmé Monrovia dans un communiqué. L’intéressé fait ainsi les frais de sa gestion jugée hasardeuse de la politique monétaire nationale.

Selon Boursorama, qui relaie l’information, « un audit indépendant, datant de 2018, s’était (en effet) montré très critique (envers) la méthode retenue par l’administration et les autorités monétaires libériennes pour injecter dans l’économie (domestique), de juillet à octobre 2018, 25 M$ américains. (Et cela), afin d’enrayer la chute du dollar libérien ».

Mais ce n’est pas tout, « le président Weah avait (également) ordonné une enquête sur cette opération au début de l’année. Puis promis de restructurer la Banque centrale pour relever les défis d’une économie en grande difficulté, dans un des pays les plus pauvres au monde ».

Pour information, Musa Dukuly, ancien économiste en chef de l’Agence monétaire de l’Afrique de l’Ouest (AMAO), assurera l’intérim jusqu’à nouvel ordre.

A lire aussi :

Liberia : le ministre de l’information écarté pour avoir attisé la haine ethnique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis 2015, quelques 2 000 personnes sont décédées dans des attaques terroristes djihadistes qui se multiplient, au Burkina Faso. Les burkinabés n’en peuvent plus et appellent le président Roch Marc Christian Kaboré, qu’ils estiment ne pas être à la hauteur pour faire reculer ces attaques, à la démission. Au Burkina...
Au Burkina Faso, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Ouagadougou, un convoi militaire français est empêché de circuler depuis une semaine environ, par des manifestants burkinabés. Le gouvernement « travaille » à faire repartir le convoi. Le gouvernement du Burkina Faso a indiqué ce mercredi 24 novembre 2021...
Une nouvelle attaque meurtrière a fait une vingtaine de morts, dont neuf gendarmes, dans le nord du Burkina Faso, ce dimanche 21 novembre 2021. Un massacre qui intervient une semaine après un celui de Inata où 57 personnes, dont 53 gendarmes, avaient été tués. Week-end rouge encore dans le nord...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...