Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Liberia : le gouverneur de la Banque centrale démissionne
Banque centrale du Liberia

Nathaniel Patray, le gouverneur de la Banque centrale du Liberia (BCL), a quitté ses fonctions jeudi 24 octobre, a confirmé Monrovia dans un communiqué. L’intéressé fait ainsi les frais de sa gestion jugée hasardeuse de la politique monétaire nationale.

Selon Boursorama, qui relaie l’information, “un audit indépendant, datant de 2018, s’était (en effet) montré très critique (envers) la méthode retenue par l’administration et les autorités monétaires libériennes pour injecter dans l’économie (domestique), de juillet à octobre 2018, 25 M$ américains. (Et cela), afin d’enrayer la chute du dollar libérien”.

Mais ce n’est pas tout, “le président Weah avait (également) ordonné une enquête sur cette opération au début de l’année. Puis promis de restructurer la Banque centrale pour relever les défis d’une économie en grande difficulté, dans un des pays les plus pauvres au monde”.

Pour information, Musa Dukuly, ancien économiste en chef de l’Agence monétaire de l’Afrique de l’Ouest (AMAO), assurera l’intérim jusqu’à nouvel ordre.

A lire aussi :

Liberia : le ministre de l’information écarté pour avoir attisé la haine ethnique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’ancien président du Sénégal était un grand admirateur de Pierre Soulages. Un de ses toiles estimée entre 800 000 et 1 million d’euros est mise aux enchères. La maison de ventes Caen Enchères propose le 23 janvier une toile classique des années 1950 de Pierre Soulages et ayant appartenu à Leopold Sédar Senghor....
Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) des Nations unies, a annoncé que plus de deux millions de personnes ont été déplacées dans la région du Sahel en 2020.  Les déplacements de population au Sahel sont les directes conséquences de la violence permanente que génèrent les groupes djihadistes dans la région....
C’est bien le cas de le dire. En Côte d’Ivoire, la justice fait son procès. Dans une circulaire de 8 pages, datée du 4 janvier 2021, dont nous avons reçu copie, le ministre ivoirien de la justice et des Droits de l’Homme dresse un diagnostic sombre du système judiciaire dans son...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...