Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : l’armée annonce avoir neutralisé 50 ennemis et libéré 36 soldats

L’armée malienne a déclaré le 18 octobre avoir « neutralisé » une cinquantaine d’ennemis. C’est dans le cadre de la contre-offensive lancée après le revers meurtrier infligé par les jihadistes au début du mois dans le centre du pays en guerre que l’armée malienne a agit.

 L’armée malienne n’en a pas pour autant fini puisqu’elle est toujours à la recherche de 27 de ses soldats. Ces soldats sont portés disparus depuis la double attaque jihadiste du 30 septembre et 1er octobre à Boulkessy et Mondoro.  Cette attaque est l’une des plus meurtrières que l’armée malienne ait subie depuis des années. Deux civils ont été tués à Mondoro, 38 soldats sont morts et 17 ont été blessés à Boulkessy a annoncé l’armée. L’attaque du 30 septembre contre  les deux bases militaires du centre du pays a été revendiquée par le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), lié à Al Qaïda.

Des opérations afin de reprendre du terrain et des opérations de ratissage ont suivi l’attaque avec « un engagement très accru » de la force française Barkhane auprès des troupes maliennes. Ainsi « une cinquantaine d’ennemis (ont été) neutralisés, une trentaine blessés, des matériels détruits », de même qu’un important stock de carburant annonce l’armée. Le mot utilisé est bien «  neutralisé » sans que l’on sache si l’on peut parler de décès.

Les opérations ont permis de confirmer la présence de femmes dans les groupes armés en cause. L’armée malienne a par ailleurs fait état vendredi de la tentative de vol d’un important stock d’armes par un de ses soldats, chef de poste adjoint à la division du matériel.

Source : Le Figaro  

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors qu'Isatu Touray, vice-présidente gambienne, souffre désormais du nouveau coronavirus, le chef d'Etat, Adama Barrow, a choisi mercredi 29 juillet de se mettre en quarantaine; Les mesures sanitaires liées au Covid-19 l'imposant en toute logique. "M. Barrow sera en isolement pour deux semaines", a confirmé le même jour sur Twitter...
Après le décès soudain le 8 juillet dernier de l'ex-Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, candidat déclaré à la présidentielle ivoirienne d'octobre 2020 - et cela après deux mois d'hospitalisation en France pour des problèmes cardiaques - le chef d'Etat, Alassane Ouattara, pourrait briguer un troisième mandat à la tête du...
Déterminé à remonter sur la plus haute marche de la hiérarchie ghanéenne, l'ex-président, John Dramani Mahama (24 juillet 2012 - 7 janvier 2017), a décidé de miser sur une colistière pour parvenir à ses fins. Il s'agit de Jane Naana Opoku-Agyemang, enseignante de profession. Le président sortant, Nana Akufo-Addo, chef de file du...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter