Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : l’armée annonce avoir neutralisé 50 ennemis et libéré 36 soldats

L’armée malienne a déclaré le 18 octobre avoir « neutralisé » une cinquantaine d’ennemis. C’est dans le cadre de la contre-offensive lancée après le revers meurtrier infligé par les jihadistes au début du mois dans le centre du pays en guerre que l’armée malienne a agit.

 L’armée malienne n’en a pas pour autant fini puisqu’elle est toujours à la recherche de 27 de ses soldats. Ces soldats sont portés disparus depuis la double attaque jihadiste du 30 septembre et 1er octobre à Boulkessy et Mondoro.  Cette attaque est l’une des plus meurtrières que l’armée malienne ait subie depuis des années. Deux civils ont été tués à Mondoro, 38 soldats sont morts et 17 ont été blessés à Boulkessy a annoncé l’armée. L’attaque du 30 septembre contre  les deux bases militaires du centre du pays a été revendiquée par le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), lié à Al Qaïda.

Des opérations afin de reprendre du terrain et des opérations de ratissage ont suivi l’attaque avec « un engagement très accru » de la force française Barkhane auprès des troupes maliennes. Ainsi « une cinquantaine d’ennemis (ont été) neutralisés, une trentaine blessés, des matériels détruits », de même qu’un important stock de carburant annonce l’armée. Le mot utilisé est bien «  neutralisé » sans que l’on sache si l’on peut parler de décès.

Les opérations ont permis de confirmer la présence de femmes dans les groupes armés en cause. L’armée malienne a par ailleurs fait état vendredi de la tentative de vol d’un important stock d’armes par un de ses soldats, chef de poste adjoint à la division du matériel.

Source : Le Figaro  

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les causes de la mort de trois manifestants lors du blocage d’un convoi militaire français au Niger en novembre 2021 demeurent inconnues. En décembre 2021, le président nigérien avait ouvert une enquête sur les affrontements qui avaient éclaté au passage d’un convoi de l’opération « Barkhane ». Or le 17 mai, le gouvernement a annoncé...
Selon Geneviève Begkoyian, responsable santé à l’Unicef en République démocratique du Congo, on assiste à une véritable « catastrophe » en Afrique en matière de couverture vaccinale. En cause, la pandémie de Covid-19. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Unicef se sont exprimés sur les effets de la pandémie de Covid-19...
Le porte-parole du gouvernement a annoncé que le Mali envisage de « se retirer de tous les organes » du G5 Sahel créé en 2004.   Le Mali se retire du G5 Sahel. Les autorités maliennes, ont annoncé le 15 mai « se retirer de tous les organes et instances du G5 Sahel, y...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...