Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : l’armée annonce avoir neutralisé 50 ennemis et libéré 36 soldats

L’armée malienne a déclaré le 18 octobre avoir « neutralisé » une cinquantaine d’ennemis. C’est dans le cadre de la contre-offensive lancée après le revers meurtrier infligé par les jihadistes au début du mois dans le centre du pays en guerre que l’armée malienne a agit.

 L’armée malienne n’en a pas pour autant fini puisqu’elle est toujours à la recherche de 27 de ses soldats. Ces soldats sont portés disparus depuis la double attaque jihadiste du 30 septembre et 1er octobre à Boulkessy et Mondoro.  Cette attaque est l’une des plus meurtrières que l’armée malienne ait subie depuis des années. Deux civils ont été tués à Mondoro, 38 soldats sont morts et 17 ont été blessés à Boulkessy a annoncé l’armée. L’attaque du 30 septembre contre  les deux bases militaires du centre du pays a été revendiquée par le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), lié à Al Qaïda.

Des opérations afin de reprendre du terrain et des opérations de ratissage ont suivi l’attaque avec « un engagement très accru » de la force française Barkhane auprès des troupes maliennes. Ainsi « une cinquantaine d’ennemis (ont été) neutralisés, une trentaine blessés, des matériels détruits », de même qu’un important stock de carburant annonce l’armée. Le mot utilisé est bien «  neutralisé » sans que l’on sache si l’on peut parler de décès.

Les opérations ont permis de confirmer la présence de femmes dans les groupes armés en cause. L’armée malienne a par ailleurs fait état vendredi de la tentative de vol d’un important stock d’armes par un de ses soldats, chef de poste adjoint à la division du matériel.

Source : Le Figaro  

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bien que seuls 16% des Gambiens utilisent actuellement les réseaux sociaux, l'avenir politique du pays pourrait bien se jouer en ligne. Et pour cause, les heureux élus font partie de la sphère locale la plus influente. A ce titre, l'application WhatsApp qui appartient au géant américain, Facebook, illustre parfaitement ce...
L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...