Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Échouage de masse : 163 dauphins se sont retrouvés pour mourir sur une plage du Cap-Vert

Une ONG portugaise, Bios Cabo Verde a annoncé que 163 dauphins s’étaient échoués sur les plages de l’île du Cap Vert, fin septembre. L’association compte 136 animaux morts malgré les tentatives de sauvetage.

Fin septembre 163 dauphins se sont échoués sur la rive orientale de Boa Vista, une des îles qui forme l’Etat insulaire du Cap-Vert, au large de l’Afrique de l’Ouest. Les dauphins étaient des adultes avec leurs petits ou des jeunes, a déclaré Katia Lopes, une coordinatrice de Bios Cabo Verde. Bios Cabo Verde est une ONG locale de protection de l’environnement. L’association fait contre mauvaise fortune bon cœur, en souhaitant que cet échouage de masse éveille les esprits et mobilise sur la cause de la conservation et la compréhension d’un phénomène souvent inexpliqué.

“Environ 100 personnes ont participé à cette tentative de sauvetage, dont le ministère de l’Agriculture et de l’Environnement, les autorités marines, des pompiers (…) des ONG locales, des membres des communautés locales, ainsi que des tours opérateurs et leurs clients. Malheureusement, même en les raccompagnant dans l’océan, la majorité des animaux se sont échoués à nouveau” déplore l’association dans un post sur Facebook en date du 25 septembre.

 L’échouage a été filmé et montre des images impressionnantes capturées par l’ONG Bios. L’association a diffusée ces images sur les réseaux sociaux. Celles-ci montrent un très grand nombre de dauphins échoués sur le sable ou dans quelques centimètres d’eau sur des centaines de mètres le long d’une plage de l’archipel. On voit également comment l’aide s’est organisée et comment des dizaines de personnes poussent ou tirent les dauphins par la queue dans l’espoir de les remettre dans les flots de l’Atlantique.

A la fin des opérations  et ce malgré la mobilisation de défenseurs de l’environnement, de pompiers, d’insulaires et même de touristes étrangers, 136 dépouilles ont été dénombrées,

On suppose qu’une partie des 163 autres avaient repris la mer. Ces dauphins dits d’Electre ou péponocéphales, communs au large du Cap-Vert, étaient apparemment venus expirer là dans la nuit.

Le Cap-Vert voit régulièrement des échouements de mammifères marins sur ses côtes. Les causes peuvent être multiples, expliquées ou non, d’origine humaine ou pas.

“Autant que ça, c’est plus rare, mais c’est arrivé par le passé, comme en 2007, quand nous en avions eu plus de 200 de cette même espèce”, rappelle Katia Lopes. Quant aux raisons de ce naufrage massif, “ça peut être dû à tellement de choses”, dit-elle.

“Beaucoup de gens spéculent sur des activités de sonar” ou d’éventuels exercices militaires au large explique Katia Lopes. Ce ne sont cependant à date que des conjectures. Ainsi le chef du groupe peut par exemple avoir été malade et avoir entraîné les autres dans sa perte.

Les corps des nombreux mammifères  décédés ont permis de récolter ” beaucoup d’informations”. Cela devrait permettre de comprendre le phénomène. Des prélèvements ont été effectués sur 50 dauphins et quatre carcasses ont été congelées. Des vétérinaires de l’université de Las Palmas (îles Canaries) sont attendus cherhcer à identifier les causes du phénomène.

Les équipes attendues interviennent au titre du projet européen Marcet. Marcet  est un projet dédié à la protection des cétacés et du milieu marin et au caractère durable de l’activité touristique qui y est associée. Mercet concerne les îles de cette partie de l’Atlantique.

Source : BFM TV

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’échéance est pour 2030 et à dix ans de celle-ci le programme onusien sur le développement durable est encore chargé. Le continent africain accélère le rythme même si de grandes disparités et des problèmes de financement demeurent.  En 2015 54 États du Continent ont adopté une position commune au sujet des...
Les voleurs de bétail continuent de sévir au Nigéria. Les vols sont légion et les meurtres en lieu de représailles dans le nord-ouest du pays, ont fait 14 morts. L'État de Zamfara a fait l’objet dans la nuit de dimanche à lundi d’une attaque particulièrement violente.  Des assaillants à moto...
Accra a signé, à l'occasion du salon aéronautique de Dubaï, un protocole d'accord portant sur l'achat de trois B787-9 Dreamliner auprès de l'avionneur américain, Boeing. Ces derniers constituent les tous premiers appareils de la future compagnie aérienne nationale ghanéenne. Joseph Kofi Adda, le ministre de l'Aviation ghanéen, n'a pas manqué...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter