Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée équatoriale : Bâta est sans eau courante depuis trois semaines

Bâta, la plus grande ville et capitale économique de Guinée équatoriale, vit sans eau courante depuis plus de trois semaines, ont affirmé samedi plusieurs de ses habitants à l’AFP.

Ainsi la capitale économique de ce pays pétrolier d’Afrique centrale, est privée d’eau courante et c’est le pays tout entier qui est affecté. « Cela fait déjà trois semaines que nous vivons sans eau courante », a indiqué Teodoro Nguema, habitant de Bâta qui s’est exprimé auprès de l’AFP. « Nous sommes contraints d’acheter l’eau à ceux qui disposent de citernes pour nos besoins quotidiens » explique une autre Guinéenne, Hernestina Oyana.

Samedi le Premier ministre équato-guinéen Francisco Pascual Obama Asue a pris la parole pour expliquer que l’eau courante allait être rétablie dans les jours à venir. « L’entreprise responsable de l’eau procède aux ajustements techniques, je vous demande d’être patients » a-t-il déclaré alors qu’il s’exprimait à la télévision d’Etat.

Cette coupure n’est pas la première et personne n’est en mesure d’en donner la raison. Pour ajouter aux difficultés des habitants, la ville s’est vue plongée dans le noir quelques jours après le début de la coupure d’eau. Cependant elle avait été rétablie deux jours après.

Ce sont prés de 800 000 habitants de la capitale économique, située sur la partie continentale du pays qui sont exposés et victimes régulière des coupures d’électricité. La Guinée équatoriale est pourtant devenue un des pays les plus riches du continent africain, grâce à ses ressources pétrolières. Cependant constat est fait par les observateurs et les ONG,  que la plus grande partie de la population vit dans la pauvreté, faute de redistribution des richesses. La corruption y constitue également un fléau qui prive les habitants de la manne pétrolière.

Cet été le président Teodoro Obiang Nguema  qui est âgé de 77 ans, a célébré ses quarante ans à la tête de l’État.

Source : Jeune Afrique

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bien que seuls 16% des Gambiens utilisent actuellement les réseaux sociaux, l'avenir politique du pays pourrait bien se jouer en ligne. Et pour cause, les heureux élus font partie de la sphère locale la plus influente. A ce titre, l'application WhatsApp qui appartient au géant américain, Facebook, illustre parfaitement ce...
L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...