Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Liberia durement frappé par la fièvre de Lassa
Nigéria fièvre de lassa

Le gouvernement libérien a confirmé que le pays était actuellement victime d’une vaste épidémie liée au virus Lassa. Ce dernier, proche d’Ebola, provoquant une fièvre hémorragique foudroyante, apparue pour la première fois en 1969 dans la ville nigériane de Lassa (État de Borno). 

Selon le dernier bilan des autorités sanitaires libériennes, 21 personnes sur 90 ont déjà succombé à la maladie, également présente épisodiquement en Sierra Leone, en Guinée et bien entendu au Nigéria, berceau de ce virus.

Monrovia a également prévenu la population de faire particulièrement attention aux rats et blattes susceptibles de faire proliférer l’épidémie. D’autant plus, que celle-ci intervient à une période qui n’avait pas été anticipée.

Pire, le manque de moyens en termes de soins et d’infrastructures restent malheureusement criants sur le territoire. Ce qui sous-entend que le nombre de décès pourrait rapidement augmenter.

A suivre de près donc..

Article connexe :

Nigéria : la fièvre de Lassa fait des ravages

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bien que seuls 16% des Gambiens utilisent actuellement les réseaux sociaux, l'avenir politique du pays pourrait bien se jouer en ligne. Et pour cause, les heureux élus font partie de la sphère locale la plus influente. A ce titre, l'application WhatsApp qui appartient au géant américain, Facebook, illustre parfaitement ce...
L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...