Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Liberia durement frappé par la fièvre de Lassa
Nigéria fièvre de lassa

Le gouvernement libérien a confirmé que le pays était actuellement victime d’une vaste épidémie liée au virus Lassa. Ce dernier, proche d’Ebola, provoquant une fièvre hémorragique foudroyante, apparue pour la première fois en 1969 dans la ville nigériane de Lassa (État de Borno). 

Selon le dernier bilan des autorités sanitaires libériennes, 21 personnes sur 90 ont déjà succombé à la maladie, également présente épisodiquement en Sierra Leone, en Guinée et bien entendu au Nigéria, berceau de ce virus.

Monrovia a également prévenu la population de faire particulièrement attention aux rats et blattes susceptibles de faire proliférer l’épidémie. D’autant plus, que celle-ci intervient à une période qui n’avait pas été anticipée.

Pire, le manque de moyens en termes de soins et d’infrastructures restent malheureusement criants sur le territoire. Ce qui sous-entend que le nombre de décès pourrait rapidement augmenter.

A suivre de près donc..

Article connexe :

Nigéria : la fièvre de Lassa fait des ravages

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors qu'Isatu Touray, vice-présidente gambienne, souffre désormais du nouveau coronavirus, le chef d'Etat, Adama Barrow, a choisi mercredi 29 juillet de se mettre en quarantaine; Les mesures sanitaires liées au Covid-19 l'imposant en toute logique. "M. Barrow sera en isolement pour deux semaines", a confirmé le même jour sur Twitter...
Après le décès soudain le 8 juillet dernier de l'ex-Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, candidat déclaré à la présidentielle ivoirienne d'octobre 2020 - et cela après deux mois d'hospitalisation en France pour des problèmes cardiaques - le chef d'Etat, Alassane Ouattara, pourrait briguer un troisième mandat à la tête du...
Déterminé à remonter sur la plus haute marche de la hiérarchie ghanéenne, l'ex-président, John Dramani Mahama (24 juillet 2012 - 7 janvier 2017), a décidé de miser sur une colistière pour parvenir à ses fins. Il s'agit de Jane Naana Opoku-Agyemang, enseignante de profession. Le président sortant, Nana Akufo-Addo, chef de file du...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter