Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Somalie : les shebab toujours aussi actifs
Une base militaire de l'Union africaine a encore été attaquée par les shebab

Le groupe terroriste, shebab, s’est à nouveau distingué en frappant mercredi une base militaire de la Mission africaine en Somalie (Amisom), située à 70 kilomètres au sud de Mogadiscio.

Dans les faits, les djihadistes ont d’abord fait explosé plusieurs véhicules au abord du site de de Awdheegle, avant de tirer abondamment sur le contingent de soldats somaliens et les membres de l’Amisom.

« Après les explosions, ils ont tenté de percer nos lignes, mais nous les avons repoussés. (Désormais), nous les poursuivons. (Toutefois), plusieurs (militaires) ont été légèrement blessés par des éclats », a ainsi expliqué le général, Yusuf Rageh, devant les micros de la presse internationale.

Pour rappel, le gouvernement central somalien résiste toujours tant bien que mal aux assauts répétés du djihadisme. Il le doit avant tout au soutien dont il bénéficie sur l’échiquier mondial auprès de l’ONU et de l’Union africaine, via le contingent de l’Amisom. Malheureusement, cela ne suffit pas ou plus.

Et pour cause, bien que les islamistes des shebab disposent d’une marge de manœuvre plus faible depuis 2011 et la perte de la capitale, ils restent malgré tout encore très actifs sur le territoire. Notamment dans de vastes zones rurales, d’où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides jusqu’à Mogadiscio.

A suivre…

Crédit photo : Flickr

Article connexe :

Niger : MSF quitte une localité proche de Diffa en raison de la menace djihadiste

Halima Cissé est l’heureuse maman de cinq filles et quatre garçons. Les enfants se portent tous bien. Alors qu’Halima Cissé pensait être enceinte de sept enfants, l’accouchement a révélé la présence de non pas sept bébés mais neuf.  La jeune femme a accouché au Maroc, où elle était accueillie pour...
A l’ouest du Niger, dans la région de Tahoua, une attaque armée contre la garde nationale a fait 16 morts, 6 blessés et un disparu. La région de Tillia où s’est déroulée une nouvelle attaque terroriste le 1er mai est soumise aux attaques djihadistes depuis 2012. La région de Tahoua,...
L’emblème de la Côte d’Ivoire est en train de disparaître.  Les éléphants sont en train de disparaître de l’écosystème ivoirien. Le nombre des spécimens recensés, a baissé de cinquante pour cent, en trente ans. En cause, les effets conjugués de la déforestation et du braconnage. Et d’aboutir à un constat...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...