Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : le PDS se structure au profit de Karim Wade

Karim Wade, le fils de l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade va occuper un poste clé au sein du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) dirigé par son père.

 Karim Wade, 58 ans, en exil au Qatar, a été désigné secrétaire général adjoint du PDS « chargé de l’organisation, de la modernisation et de l’élaboration des stratégies politiques » du parti annonce un communiqué du PDS le 9 août. Le communiqué est signé de son secrétaire général national et père de Karim ; Abdoulaye Wade.

Abdoulaye Wade a donc pris la décision de refondre la direction du parti PDS et de promouvoir son fils et ses proches. L’ex-président sénégalais, âgé de 93 ans, a également lors de ce remaniement écarté des personnalités considérées comme dissidentes.

Et c’est le cas de l’ex-numéro deux du PDS, Oumar Sarr, qui ne fait dorénavant plus partie de la direction du parti. Le poste échoit à Bara Gaye. Celui-ci est considéré comme un très proche de Karim Wade. Oumar Sarr avait accepté de participer à un «  dialogue  national » au moment de la réélection de Macky Sall. Dialogue national que rejetait Abdoulaye Wade.

La presse sénégalaise s’est faite immédiatement l’écho de ce remaniement en évoquant très directement la reprise en main de Abdoulaye Wade : « Karim prend concrètement le pouvoir », « Dévolution monarchique au PDS », « Oumar Sarr out, Karim aux commandes »

Karim Wade avait été désigné candidat du PDS à la dernière présidentielle de février. Mais sa candidature avait été rejetée par le Conseil constitutionnel en raison de sa condamnation. On se souvient que Karim Wade a été condamné en 2015 à six ans de prison ferme et à plus de 210 millions d’euros d’amende pour « enrichissement illicite » du temps où son père était président. Karim Wade a toujours nié. Après trois ans de prison Karim Wade a bénéficié d’une grâce présidentielle et a été libéré le 24 juin 2016, après trois ans de prison.

Source : Jeune Afrique

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le procès était attendu. En exil au Burkina Faso depuis 2009, le capitaine Dadis Camara est rentré en Guinée, le 21 décembre 2021, pour répondre  à la convocation de la justice de son pays, à en croire ses avocats. Il comparait  devant le tribunal, depuis mercredi, avec une dizaine de...
Le ministre de la Santé et de l'Assainissement, Austin Demby, s'est engagé, lors d'une réunion avec les ministres de la Santé d'Afrique de l'Ouest et du Centre, à faire passer le taux de vaccination en Sierra Leone de 46 à 70 % d'ici décembre 2022, relaie le Concord Times. Le...
Le Niger voit affluer une nouvelle vague de 600 migrants, alors que le 6 septembre, 847 personnes originaires d’Afrique subsaharienne étaient déjà arrivées d’Algérie. Plus de 600 migrants, originaires d’une dizaine de pays africains, sont arrivés au Niger dans le nord du pays en provenance d’Algérie. 669 personnes, dont quatorze femmes et cinq...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...