Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Bilan positif des échanges entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso

La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso accroissent leurs échanges commerciaux dans un contexte relationnel toujours au beau fixe entre les deux pays. Ainsi le dernier bilan effectué à l’occasion du Conseil des ministres conjoint de la 8e Conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre les deux Etats montre un affermissement significatif des relations commerciales.

La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso sont de bons voisins de l’UEMOA au gré du développement des relations commerciales. En effet les échanges commerciaux croissent et leurs volumes globaux d’échanges sont passés de 256 milliards de francs CFA (soit 432 millions de dollars) en 2013, à 348 milliards (environ 591 millions de dollars) en 2018. Les deux pays peuvent s’enorgueillir d’une hausse de près de 36% sur une période de cinq ans.

Le Premier ministre Ivoirien Amadou Gon Coulibaly s’est exprimé le 30 juillet à Ouagadougou sur le sujet : «L’innovation instituée à l’occasion du 7e TAC [en juillet 2018 à Yamoussoukro, NDLR] avec la tenue d’un forum économique organisé par nos chambres de commerce et d’industrie permet au secteur privé de nos deux pays de jouer pleinement son rôle…».

Amadou Gon Coulibaly a ainsi salué le bon comportement des deux pays, lors de la réunion du conseil conjoint de gouvernement dans le cadre du 8e Traité d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.

Le conseil des ministres conjoint a examiné et adopté les travaux des experts qui ont été soumis à la Conférence au Sommet des chefs d’Etat tenue le 31 juillet. Les échanges ont notamment concerné chantiers prioritaires et actions dans les domaines économiques et sécuritaires, et ce afin de renforcer les relations entre les deux pays.

Au sein de la région UEMOA d’Afrique de l’Ouest, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso entretiennent des relations privilégiées depuis très longtemps déjà. En 2017, les échanges commerciaux entre les deux Etats ont atteint 233 milliards de FCFA, soit une hausse de 20 % par rapport à l’année précédente.

Les bonnes relations sont également nourries de la présence d’une forte communauté de Burkinabés en Côte d’Ivoire. Les Burkinabés représentent une population de 3 millions de personnes présentes sur le sol ivoirien.

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter