Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : lancement d’une plateforme nationale pour la coordination du financement de la santé

En Côte d’Ivoire la Plateforme nationale de coordination du financement de la santé ( PNCFS) verra le jour le 18 juillet à Abidjan.

Durant le mois de juillet la Côte d’Ivoire va lancer sa nouvelle Plateforme nationales de coordination du financement de la santé ( PNCFS). Cette structure sera dotée d’une enveloppe d’investissement de 1658 milliards. Ainsi le financement de la santé en Côte d’Ivoire sera désormais centralisé au sein de la Plateforme nationale de coordination du financement de la santé (PNCFS).

La PNCFS dispose d’une enveloppe d’investissement conséquente. Selon le directeur général de la santé, Samba Mamadou, une partie du budget sera pris en charge par des partenaires : «Le coût total du dossier d’investissement est de 1 658 milliards de francs CFA, dont une contribution attendue de la part du Trésor du budget de l’Etat de 664,9 milliards de francs CFA. Les autres devant être supportées par les partenaires au développement, dont, l’OMS, la Banque mondiale, le Global Financing Facility, l’USAID, etc

La PNCFS est une instance multipartite de l’Etat. Elle a été créée par un arrêté du Premier ministre le 8 avril dernier. La PNCFS est le fruit d’une profonde réflexion, initiée par le gouvernement. Le dialogue national sur le financement de la santé avait réuni outre les membres du ministère de la Santé et ses partenaires, quelque 800 experts nationaux et internationaux. Suite aux échanges et confrontations, la structure telle qu’elle est défini a été décidée et définie comme l’outil le plus stratégique pouvant répondre aux enjeux de santé publique du pays.

La plateforme a également pour mission conformément à la stratégie définie dans le Plan national de développement sanitaire (PNDS) et dans le Plan national de développement (PND), «d’établir des consensus sur les objectifs de dépenses nationales de santé, de favoriser l’harmonisation et l’alignement des financements internes et externes autour des objectifs et d’assurer le suivi de leurs réalisations pour la mise en œuvre des stratégies sectorielles de santé».

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Comme cela était attendu, le président sortant Alpha Condé a annoncé sa candidature à sa propre succession, après avoir fait modifier la Constitution guinéenne pour lui permettre de briguer un troisième mandat. Boycotté par l’opposition, le referendum a accouché d’un texte très controversé, menaçant d’attiser les tensions à l’approche du...
Alors que notre pays traverse une grave crise sociopolitique et que la tentative de médiation sous-régionale de la CEDEAO n’a fait qu’accroître le mécontentement de l’opposition envers le Président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), les rumeurs et fausses informations prolifèrent sur la toile. Le fils du président, Karim Keïta, fait les...
Alors qu'Isatu Touray, vice-présidente gambienne, souffre désormais du nouveau coronavirus, le chef d'Etat, Adama Barrow, a choisi mercredi 29 juillet de se mettre en quarantaine; Les mesures sanitaires liées au Covid-19 l'imposant en toute logique. "M. Barrow sera en isolement pour deux semaines", a confirmé le même jour sur Twitter...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter