Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sierra-Leone : l’épée de Damoclès, Ebola, toujours menaçante
Sierra Leone chauve-souris Ebola

Alors que Freetown avait craint en juillet dernier un retour du virus Ebola sur le territoire – et cela deux ans après une précédente vague meurtrière –  Yusuf Kabba, président de l’Association des survivants d’Ebola de Sierra Leone (SLAES), a tiré à nouveau le signal d’alarme dans ce dossier.

Dans une interview récente accordée à l’agence de presse chinoise, Xinhua, l’intéressé a en effet martelé qu’il redoutait “de voir ce virus mortel refaire surface dans le pays, voire toucher toute l’Afrique de l’Ouest, au vu du manque de soins médicaux appropriés pour les survivants”.

Il a en outre “souligné la nécessité de pratiquer des bilans de santé de routine sur les survivants pour évaluer leur qualité de vie”. Et cela, afin d’éviter les risques de récidives. Y. Kabba a enfin révélé que “le gouvernement n’avait pas daigné discuter avec eux sur les questions qu’ils jugent essentielles. Ce qui pourrait, selon lui, constituer un sérieux problème en cas d’épidémie future”.

Pour rappel, la plus grande épidémie de fièvre hémorragique date de 2013 et trouve sa source dans le sud de la Guinée. Un cataclysme qui ne manqua pas de se propager au Liberia et… en Sierra Leone, deux pays frontaliers.

Crédit photo : Wikipédia 

Articles connexes : 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
Depuis quinze jours, la situation au Nigeria ne cesse d’empirer. Les violences concernent outre Lagos la capitale, plusieurs autres États.  Le Nigeria est le théâtre de violences, exactions, pillages alors que le mouvement de contestation populaire initial se transforme en une lutte contre le pouvoir. L’engrenage poursuit son œuvre dans...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...