Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sierra-Leone : l’épée de Damoclès, Ebola, toujours menaçante
Sierra Leone chauve-souris Ebola

Alors que Freetown avait craint en juillet dernier un retour du virus Ebola sur le territoire – et cela deux ans après une précédente vague meurtrière –  Yusuf Kabba, président de l’Association des survivants d’Ebola de Sierra Leone (SLAES), a tiré à nouveau le signal d’alarme dans ce dossier.

Dans une interview récente accordée à l’agence de presse chinoise, Xinhua, l’intéressé a en effet martelé qu’il redoutait « de voir ce virus mortel refaire surface dans le pays, voire toucher toute l’Afrique de l’Ouest, au vu du manque de soins médicaux appropriés pour les survivants ».

Il a en outre « souligné la nécessité de pratiquer des bilans de santé de routine sur les survivants pour évaluer leur qualité de vie ». Et cela, afin d’éviter les risques de récidives. Y. Kabba a enfin révélé que « le gouvernement n’avait pas daigné discuter avec eux sur les questions qu’ils jugent essentielles. Ce qui pourrait, selon lui, constituer un sérieux problème en cas d’épidémie future ».

Pour rappel, la plus grande épidémie de fièvre hémorragique date de 2013 et trouve sa source dans le sud de la Guinée. Un cataclysme qui ne manqua pas de se propager au Liberia et… en Sierra Leone, deux pays frontaliers.

Crédit photo : Wikipédia 

Articles connexes : 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que 46 militaires sont retenus par les autorités de Bamako depuis le 10 juillet ; la médiation ouest-africaine semble avoir porté ses fruits, pour une libération prochaine. La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a rencontré le jeudi 29 septembre le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, afin d’avancer...
La Confédération africaine de football a conclu que les infrastructures et les équipements ne seront pas prêts 2025, année de l’événement. Il en a été décidé ainsi : la Guinée n’accueillera pas la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, s’est...
226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...