Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Télécoms et Afrique : introduction en bourse de Airtel Africa à la Nigerian Stock Exchange

Airtel Africa,  une filiale du groupe télécoms indien Bhari Airtel  est introduite aujourd’hui à la NSE, la bourse du Nigeria.

Airtel Africa sera dorénavant côté en bourse. L’IPO portant sur 4,4 milliards annoncée la semaine dernière a cependant été reportée suite aux instructions des régulateurs de la NSE.

La cotation secondaire à la bourse du Nigeria avait été planifiée pour le 5 juillet. L’opération est reportée à une date ultérieure en attendant que la société de télécommunications réponde aux exigences de la NSE. Le groupe indien Bharti Airtel a proposé il y a deux semaines des actions de son unité africaine via une introduction en bourse à Londres, laquelle devrait être suivie d’une introduction au Nigeria Stock Exchanges (NSE), son plus grand marché en Afrique.

La date de l’IPO à la NSE a nouvellement été fixée au mardi 9 juillet et porte sur 4,4 milliards de dollars.

Airtel est déjà bien implanté en Afrique et fait état de plus de 94 millions de clients en 2019 ; ce qui place l’opérateur en quatrième position sur le Continent. Le trio de tête se compose de MTN, Vodafone et Orange. La société est d’ores et déjà implantée dans plusieurs pays africains et a réalisé 2,68 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018.

En 2018 Airtel Africa Ltd a annoncé une levée de fonds de 1,25 milliard de dollars auprès de six investisseurs mondiaux. Ceux-ci sont notamment SoftBank Group, Warburg Pincus et Temasek Holdings (Private) Ltd. La levée de fonds doit permettre la réduction de la dette du groupe se montant à 5 milliards de dollars, mais doit aussi permettre de développer les activités de Airtel en Afrique.

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter