Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Niger : l’Etat islamique revendique l’attentat contre la base militaire d’Inates
L'Etat islamique frappe l'armée du Niger

18 morts. Tel est le triste bilan des pertes du contingent nigérien de la base d’Inates (Ouest), prise d’assaut mardi 2 juillet par les djihadistes sévissant dans la région. Un terrible drame revendiqué hier par l’Etat islamique.

Si la région proche du lac Tchad est généralement le territoire des impitoyables terroristes de Boko Haram, l’attaque de la base d’Inates, au Niger, est bel et bien l’oeuvre de l’Etat islamique. Un groupe auquel Boko Haram a prêté allégeance par le passé.

Ce véritable échec pour le Niger, qui rappelons-le fait partie du G5 Sahel, est d’autant plus retentissant qu’il est intervenu à l’occasion du nouveau sommet de l’Union africaine, organisé à Niamey jeudi 4 juillet.

Face au risque imminent que comporte cet événement capital, le ministre de l’Intérieur nigérien, Mohamed Bazoum, a donc pris les mesures sécuritaires qui s’imposent. Et cela, afin de s’éviter une nouvelle polémique.

“Nous avons (mis en place) un dispositif spécial de plusieurs milliers de policiers et de militaires dans la capitale”, a ainsi assuré l’intéressé, auprès de Jeune Afrique.

Espérons en tout cas que ce “coup de poker” suffise à dissuader les belligérants…

Article connexe :

Boko Haram frappe durement la ville de Konduga au nord-est du Nigeria

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
Depuis quinze jours, la situation au Nigeria ne cesse d’empirer. Les violences concernent outre Lagos la capitale, plusieurs autres États.  Le Nigeria est le théâtre de violences, exactions, pillages alors que le mouvement de contestation populaire initial se transforme en une lutte contre le pouvoir. L’engrenage poursuit son œuvre dans...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...