Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Nigéria prêt à rejoindre l’accord de libre-échange continental
ZLEC

Entré en vigueur le 30 mai dernier, le Traité sur la Zone de libre-échange continental (52 Etats signataires, 24 ratifications à ce jour) fut “snobé” dans un premier temps par le Nigéria, effrayé par la peur de voir ce projet ruiner son programme d’industrialisation. Ce qui n’est plus le cas désormais. 

L’information a été confirmée mardi 2 juillet par le gouvernement nigérian: “Le Nigeria entrera dans la Zone de libre-échange continentale (ZLEC) au prochain sommet extraordinaire de l’Union africaine à Niamey, au Niger (4 au 8 juillet)“, confirme ainsi le communiqué.

Qui précise que l’Etat a désormais “l’objectif de mener des négociations pour garantir des garde-fous contre la contrebande, le dumping social et autres menaces économiques”.

Un projet à double tranchant

Pour information, cet accord est appelé à booster l’émancipation économique du continent via une augmentation du commerce intra-africain de 60% d’ici 2022. Néanmoins, les experts ont relevé un sérieux bémol dans ce dossier en évaluant le manque à gagner en droits de douane pour l’Afrique de l’Ouest à 32,2 milliards d’euros d’ici 2035.

De son côté, l’économiste Jacques Berthelot affirme que la zone de libre-échange continentale devrait “non seulement accroître fortement la dépendance alimentaire, mais aussi ruiner les éleveurs laitiers et les producteurs de céréales locales (mil, sorgho, maïs) et autres produits amylacés (manioc, ignames, plantains)”.

*Le , 44 pays apposent leur signature lors d’un sommet à Kigali (Rwanda). Quelques autres pays qui ont des réserves ne rejoignent pas le projet, tels que le Nigeria, le Burundi, l’Érythrée, la Namibie et la Sierra Leone. Fin décembre, il ne restait que la ratification de 7 États sur les 22 nécessaires pour sa mise en place. Le 29 avril 2019, le seuil des 22 États est atteint avec la ratification du Sahara occidental et de la Sierra Leone.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 Le Niger a l’ambition de devenir un des plus grands pays producteurs de pétrole en Afrique à partir de 2025. Pour ce faire, le pays devra cependant répondre aux questions posées sur sa politique environnementale liée aux industries extractives locales.  Le Niger souhaite se développer à grands pas dans le...
 La 100ème session du conseil international du cacao s'est tenue le 10 septembre 2019 à Abidjan, sous la présidence du vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan.  Au cours de cette rencontre, l’organisation internationale du cacao (ICCO) a fustigé «  un scandale  » concernant le revenu des producteurs de cette matière première...
Afin de réduire sa dépendance aux hydrocarbures, le Nigeria va promulguer une loi révisant à la hausse le taux de la TVA. Le projet de loi bien que controversé devrait améliorer les recettes fiscales et diminuer la part de la rente pétrolière dans le budget de l’Etat.  Le Nigeria est...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter