Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Pêche en Guinée : deux mois de repos halieutique

Le gouvernement guinéen a annoncé cette semaine, une pause dans les activités de pêche industrielle et artisanale avancée jusqu’à 60 milles marins sous sa juridiction.

C’est donc un « repos biologique » de deux mois permettant d’apaiser les fonds marins des eaux guinéennes qui a été décidé par le gouvernement en Guinée. Il s’agit par cette opération, de protéger les ressources halieutiques.

Le ministre des pêches, de l’aquaculture et de l’économie maritime guinéen, Fréderic Loua a ainsi annoncé que sur la période courant du 1er juillet au 31 août 2019 à minuit, toutes les activités de « pêche industrielle et de pêche artisanale avancée chalutière, de la zone maritime sous juridiction de la République de Guinée qui s’étend jusqu’à la limite de 60 milles marins, calculée à partir de la ligne de base », sont fermées. Il s’agit en l’espèce d’un « repos biologique » présent dans les dispositions du Plan d’Aménagement et de Gestion des Pêcheries pour l’année 2019. L’objectif est de permettre aux principales espèces de se reconstituer pendant cette période.

« Cette mesure de fermeture momentanée qui coïncide avec  la période de reproduction des principales espèces de poissons, vise à favoriser la reconstitution des ressources halieutiques afin d’en assurer l’exploitation durable » précise l’annonce du ministre. Aussi « pendant cette période, la surveillance sera renforcée à travers la synergie de toutes les structures de contrôle et de surveillance de l’Etat par la mutualisation de leurs moyens et équipements » a indiqué Fréderic Loua.

Cependant des dispositions on été prises afin de faciliter l’approvisionnement en poissons : « Des stocks de sécurité sont déjà disponibles au niveau des entrepôts frigorifiques des sociétés de pêche. A ces stocks de poissons congelés, viendra s’ajouter la production de la pêche artisanale qui n’est pas concernée par cette période de repos biologique », a annoncé le ministre. Ce repos biologique est une pratique courante en Guinée ; cette édition est la 6ème édition du repos biologique.

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 Le Niger a l’ambition de devenir un des plus grands pays producteurs de pétrole en Afrique à partir de 2025. Pour ce faire, le pays devra cependant répondre aux questions posées sur sa politique environnementale liée aux industries extractives locales.  Le Niger souhaite se développer à grands pas dans le...
 La 100ème session du conseil international du cacao s'est tenue le 10 septembre 2019 à Abidjan, sous la présidence du vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan.  Au cours de cette rencontre, l’organisation internationale du cacao (ICCO) a fustigé «  un scandale  » concernant le revenu des producteurs de cette matière première...
Afin de réduire sa dépendance aux hydrocarbures, le Nigeria va promulguer une loi révisant à la hausse le taux de la TVA. Le projet de loi bien que controversé devrait améliorer les recettes fiscales et diminuer la part de la rente pétrolière dans le budget de l’Etat.  Le Nigeria est...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter