Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Burkina Faso revoit sa politique sécuritaire
Marc Christian Kaboré

Face au fléau du terrorisme, responsable depuis 2015 d’au moins 400 morts sur le territoire, le Burkina Faso a décidé de créer une commission d’élaboration de la politique de sécurité nationale.

Composée de 101 membres issus de différentes couches sociales, cette structure disposera en tout et pour tout de 100 jours pour élaborer un projet de loi sur la réorganisation de l’architecture générale de la sécurité nationale.

Selon le site French China, le président burkinabé, Marc Christian Kaboré, compte en effet “doter le pays d’outils et d’instruments à même d’ajuster les institutions sécuritaires aux menaces récentes, émergentes et à venir, pour un Burkina fort”.

Un Burkina, qui rappelons-le fait partie du G5 Sahel, une organisation visant à lutter efficacement contre les différentes organisations djihadistes sévissant dans la région (Al-Qaïda au Maghreb islamique, Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest – Al-Mourabitoune, Boko Haram..) Et dont les résultats tardent à se dessiner.

Crédit photo : Flickr

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’ancien président du Sénégal était un grand admirateur de Pierre Soulages. Un de ses toiles estimée entre 800 000 et 1 million d’euros est mise aux enchères. La maison de ventes Caen Enchères propose le 23 janvier une toile classique des années 1950 de Pierre Soulages et ayant appartenu à Leopold Sédar Senghor....
Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) des Nations unies, a annoncé que plus de deux millions de personnes ont été déplacées dans la région du Sahel en 2020.  Les déplacements de population au Sahel sont les directes conséquences de la violence permanente que génèrent les groupes djihadistes dans la région....
C’est bien le cas de le dire. En Côte d’Ivoire, la justice fait son procès. Dans une circulaire de 8 pages, datée du 4 janvier 2021, dont nous avons reçu copie, le ministre ivoirien de la justice et des Droits de l’Homme dresse un diagnostic sombre du système judiciaire dans son...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...