Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Burkina Faso revoit sa politique sécuritaire
Marc Christian Kaboré

Face au fléau du terrorisme, responsable depuis 2015 d’au moins 400 morts sur le territoire, le Burkina Faso a décidé de créer une commission d’élaboration de la politique de sécurité nationale.

Composée de 101 membres issus de différentes couches sociales, cette structure disposera en tout et pour tout de 100 jours pour élaborer un projet de loi sur la réorganisation de l’architecture générale de la sécurité nationale.

Selon le site French China, le président burkinabé, Marc Christian Kaboré, compte en effet “doter le pays d’outils et d’instruments à même d’ajuster les institutions sécuritaires aux menaces récentes, émergentes et à venir, pour un Burkina fort”.

Un Burkina, qui rappelons-le fait partie du G5 Sahel, une organisation visant à lutter efficacement contre les différentes organisations djihadistes sévissant dans la région (Al-Qaïda au Maghreb islamique, Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest – Al-Mourabitoune, Boko Haram..) Et dont les résultats tardent à se dessiner.

Crédit photo : Flickr

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors qu'Isatu Touray, vice-présidente gambienne, souffre désormais du nouveau coronavirus, le chef d'Etat, Adama Barrow, a choisi mercredi 29 juillet de se mettre en quarantaine; Les mesures sanitaires liées au Covid-19 l'imposant en toute logique. "M. Barrow sera en isolement pour deux semaines", a confirmé le même jour sur Twitter...
Après le décès soudain le 8 juillet dernier de l'ex-Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, candidat déclaré à la présidentielle ivoirienne d'octobre 2020 - et cela après deux mois d'hospitalisation en France pour des problèmes cardiaques - le chef d'Etat, Alassane Ouattara, pourrait briguer un troisième mandat à la tête du...
Déterminé à remonter sur la plus haute marche de la hiérarchie ghanéenne, l'ex-président, John Dramani Mahama (24 juillet 2012 - 7 janvier 2017), a décidé de miser sur une colistière pour parvenir à ses fins. Il s'agit de Jane Naana Opoku-Agyemang, enseignante de profession. Le président sortant, Nana Akufo-Addo, chef de file du...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter