Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Sénégal : le ministère de la Justice demande une enquête Sénégal : le ministère de la Justice demande une enquête
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : le ministère de la Justice demande une enquête dans l’affaire des contrats pétroliers

Le ministre de la Justice du Sénégal a saisi le Procureur général de la cour d’appel de Dakar afin d’ouvrir une enquête sur la gestion des contrats pétroliers et gaziers dans le cadre des révélations de la BBC.

Suite à la diffusion d’un reportage par la chaine britannique BBC qui met en cause le frère du président et dénonce les modalités d’attribution de marchés pétroliers à l’homme d’affaires roumain Franck Timis, le gouvernement sénégalais a décidé de saisir la justice pour faire la lumière sur ces accusations. Selon un communiqué du ministère de la Justice, le Procureur général de la Cour d’appel de Dakar a été saisi, en vue de « l’ouverture d’une enquête complète », sur les faits allégués par le reportage, et sur un rapport de l’Inspection générale d’Etat circulant sur les réseaux sociaux.

« Le ministre de la Justice, soucieux d’éclairer les Sénégalais sur la gestion des ressources naturelles, a saisi le Procureur général près la Cour d’appel de Dakar de l’ouverture d’une enquête complète sur l’ensemble des faits allégués, aussi bien dans ledit rapport, qui n’a pas encore été transmis à Monsieur le Président de la République, que sur les autres dénonciations relativement à la gestion des contrats pétroliers», peut-on lire dans le communiqué du ministère de la Justice.

La porte-parole du gouvernement Ndèye Tické Ndiaye Diop avait pris la parole à l’occasion d’une conférence de presse le 5 juin dernier dénonçant « un tissu de contrevérités » et une « volonté de nuire« . Le président de la République Macky Sall s’était également exprimé sur les accusations de la BBC : « S’il faut sanctionner, nous allons sanctionner. Toutefois, nous n’accepterons pas de fausses accusations. Je ne vais jamais déroger à la sauvegarde de l’intégrité du territoire, de la souveraineté du pays quels que soient les adversaires en face », avait-il indiqué.

Le groupe BP, soupçonné d’avoir versé 250 millions de dollars et promis de 9 à 12 milliards de « royalties » sur 40 ans à Franck Timis en échange de deux concessions de gaz et de pétrole, dément ces « chiffres absurdes, fantaisistes«  et parle d’une « représentation trompeuse et fallacieuse » de ses activités au Sénégal. Affaire à suivre…

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...