Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : le ministère de la Justice demande une enquête dans l’affaire des contrats pétroliers

Le ministre de la Justice du Sénégal a saisi le Procureur général de la cour d’appel de Dakar afin d’ouvrir une enquête sur la gestion des contrats pétroliers et gaziers dans le cadre des révélations de la BBC.

Suite à la diffusion d’un reportage par la chaine britannique BBC qui met en cause le frère du président et dénonce les modalités d’attribution de marchés pétroliers à l’homme d’affaires roumain Franck Timis, le gouvernement sénégalais a décidé de saisir la justice pour faire la lumière sur ces accusations. Selon un communiqué du ministère de la Justice, le Procureur général de la Cour d’appel de Dakar a été saisi, en vue de « l’ouverture d’une enquête complète », sur les faits allégués par le reportage, et sur un rapport de l’Inspection générale d’Etat circulant sur les réseaux sociaux.

« Le ministre de la Justice, soucieux d’éclairer les Sénégalais sur la gestion des ressources naturelles, a saisi le Procureur général près la Cour d’appel de Dakar de l’ouverture d’une enquête complète sur l’ensemble des faits allégués, aussi bien dans ledit rapport, qui n’a pas encore été transmis à Monsieur le Président de la République, que sur les autres dénonciations relativement à la gestion des contrats pétroliers», peut-on lire dans le communiqué du ministère de la Justice.

La porte-parole du gouvernement Ndèye Tické Ndiaye Diop avait pris la parole à l’occasion d’une conférence de presse le 5 juin dernier dénonçant “un tissu de contrevérités” et une “volonté de nuire“. Le président de la République Macky Sall s’était également exprimé sur les accusations de la BBC : « S’il faut sanctionner, nous allons sanctionner. Toutefois, nous n’accepterons pas de fausses accusations. Je ne vais jamais déroger à la sauvegarde de l’intégrité du territoire, de la souveraineté du pays quels que soient les adversaires en face », avait-il indiqué.

Le groupe BP, soupçonné d’avoir versé 250 millions de dollars et promis de 9 à 12 milliards de “royalties” sur 40 ans à Franck Timis en échange de deux concessions de gaz et de pétrole, dément ces “chiffres absurdes, fantaisistes et parle d’une “représentation trompeuse et fallacieuse” de ses activités au Sénégal. Affaire à suivre…

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Nigeria veut contraindre les sociétés pétrolières et gazières à régler les impayés cumulés sur plusieurs décennies. Cette démarche marque la volonté du gouvernement d’accélérer les réformes visant à augmenter les recettes issues de l’exploitation des hydrocarbures. Et ceci afin de financement le programme national de développement. Le Nigéria réclame...
C’est en 2019 que le mandat des conseillers départementaux et municipaux élus en 2014 prend fin. Cependant le gouvernement sénégalais a décidé de allonger la durée de leur mission pour une année supplémentaire. Ce report est le fruit d’un consensus de la classe politique alors que les modalités d’organisation et...
Le nouveau prix d’achat du cacao bord champ pour la campagne 2019-2020 est en hausse par rapport à la précédente campagne. Il est de 825 FCFA contre 750 FCFA précédemment. Soit une hausse de 75 FCFA. Toute chose qui devrait réjouir les producteurs, mais au contraire ces derniers ont le...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter