Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Niger demande que soit renforcé l’appui de l’UE face aux menaces sécuritaires

Vendredi 24 mai, Mohamed Bazoum, le ministre nigérien de l’Intérieur et de la sécurité publique en a appelé à l’Union européenne pour accompagner son pays dans lutte contre les dangers sécuritaires.

 C’est lors de la 9e réunion du Comité de pilotage de la mission Eucap-Sahel Niger à Niamey que le 24 mai, le ministre nigérien de l’Intérieur et de la sécurité publique, Mohamed Bazoum a sollicité une aide plus appuyée de l’Union Européenne.

Dans un contexte aggravé, le Niger demande une aide accrue pour faire face aux menaces terroristes qui s’intensifient.

Le ministre intervenait auprès des différents ministres du gouvernement et de Denisa-Elena Ionete, responsable de la délégation de l’UE au Niger et chef de la mission Eucap-Sahel.

Ainsi Mohamed Bazoum a appelé l’UE «à poursuivre et à renforcer l’appui, déjà consenti, dans le domaine de la sécurité» au profit du Niger, «mais aussi à engager de nouvelles réflexions […] afin d’identifier d’autres approches susceptibles de nous aider à mieux combattre ce phénomène qui fragilise les efforts de développement et d’intégration de la zone sahélo-saharienne dans son ensemble».

Et Mohamed Bazoum de continuer son plaidoyer, remerciantles efforts des partenaires qui ont permis de continuer «à mener une guerre sans merci contre le terrorisme et le crime organisé […]. Cependant toujours selon le ministre, « nous assistons ces dernières semaines à une recrudescence des attaques terroristes, notamment au Niger, au Burkina Faso et au Mali». «L’ampleur et la fréquence des attaques menées ces dernières semaines dans la région du Sahel nous interpellent tous et méritent que tous les acteurs impliqués dans la lutte contre ce fléau s’engagent dans de nouvelles approches plus coordonnées et inclusives, pour mettre un terme à cette nébuleuse terroriste».

En réponse au ministre nigérien, la diplomate européenne a réaffirmé l’engagement de l’Union à continuer de renforcer et rendre plus efficace encore le partenariat entre l’UE et le Niger et ce afin de mieux combattre le terrorisme et l’insécurité.

Ces échanges interviennent alors qu’on déplore un nouvel acte terroriste en date du 14 mai. 28 soldats nigériens avaient été tués dans une embuscade tendue par des groupes terroristes près de la frontière avec le Mali.

Source : La tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Face au fléau du terrorisme, responsable depuis 2015 d'au moins 400 morts sur le territoire, le Burkina Faso a décidé de créer une commission d'élaboration de la politique de sécurité nationale. Composée de 101 membres issus de différentes couches sociales, cette structure disposera en tout et pour tout de 100...
L'Etat nigérian du Borno, gangrené par le fléau djihadiste, a une nouvelle fois essuyé un violent attentat du groupe Boko Haram, relaie Le Figaro. Cette fois le drame est intervenu dimanche devant un centre de retransmission télévisuel de la ville de Konduga.  "Trois kamikazes ont déclenché leurs charges explosives vers...
Malgré une croissance au beau fixe et une stabilité politique retrouvée, la Côte d’Ivoire reste confrontée à d’importants défis, notamment les conditions de vie des enfants. Des acteurs de premier plan, tels que la Première Dame, Dominique Nouvian Ouattara, ou Koffi Victor, inspecteur d’éducation et directeur du Centre d’accueil de...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter