Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : partenariat public-privé pour aider les PME  

Société Générale Côte d’Ivoire alloue 350 milliards de Fcfa aux PME pour accompagner leur développement. L’institution bancaire a signé une convention de partenariat avec le secrétariat d’Etat auprès du ministre du Commerce, de l’industrie et de la promotion des PME.

 Société Générale Côte d’Ivoire (SGCI) va aider les PME en allouant un budget de 350 milliards de francs CFA sur quatre ans pour les Petites et moyennes entreprises (PME) ivoiriennes. Un accord de partenariat a été signé entre le directeur général, la Société Générale Villebrun Ayméric et Félix Miezan Anoblé le secrétaire d’Etat auprès du ministre du Commerce, de l’industrie et de la promotion des PME, en charge des PME. Cette convention doit permettre la mise en place d’ «une nouvelle approche d’accompagnement» pour les PME.

Un nouvel état d’esprit donc afin de mieux développer un secteur prometteur mais encore fragile.

Villebrun Ayméric a déclaré que cette convention a pour objectif de favoriser l’émergence d’un tissu d’entreprises performantes et porter le pays vers une croissance économique, ce qui est «une priorité du groupe Société Générale». Miezan Anoblé a quand à lui précisé que les fonds permettront aux PME de bénéficier de financement pour agrandir leurs entreprises et accroître leur capacité de production. «C’est un partenariat qui est mis en place, pas pour fabriquer des pépites d’or, mais pour aider à polir les pépites qui existent. Nous sommes heureux de voir la SGCI mettre une si grande enveloppe dans le tissu des entreprises que l’on considère être les plus fragiles» a déclaré, enthousiaste le secrétaire d’Etat.

 

La convention outre l’allocation financière comprend la création de la « Maison PME ». Cette structure nouvelle tient à cœur des deux partenaires, qui ont insisté sur «un partenariat étroit avec l’écosystème des PME pour la mise en place de la maison des PME». Et ce afin que le dit écosystème se structure petit à petit.

La Maison PME devrait devenir un centre où les patrons de PME pourront bénéficier d’un suivi, de conseils, d’une formation et d’un financement autour d’une plateforme d’accompagnement.

En quelque sorte, la Maison PME aurait le rôle de hub, permettant à quiconque souhaite des informations de se renseigner, se former, lancer une PME. Bien d’autres services seront disponibles, avec l’ambition de faire croitre le secteur.

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter