Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Liberia : le ministre de l’information écarté pour avoir attisé la haine ethnique

Eugene Fahngon, le ministre libérien de l’Information, a été suspendu jeudi 9 mai par le président Weah en raison de ses propos équivoques portant sur une manifestation anti-gouvernementale.

L’intéressé s’est en effet fendu d’un post déroutant sur le réseau social, Facebook, dans lequel il accusait les “Congo Libériens” d’être à la manoeuvre de ce mouvement protestataire prévu pour le 7 juin prochain.

“Je ne participerai pas à la marche du 7 juin. J’attendrai celle des « Country people » (autochtones) le 8 juin. »

Sans surprise, ces propos ont immédiatement fait polémique car cette frange de la population (5% au total) descend directement des esclaves revenus en nombre des Etats-Unis au 19 ème siècle pour fonder le Liberia.

E. Fahngon, accusé de nourrir la haine ethnique, a donc été logiquement écarté de la sphère étatique.

A suivre…

Crédit photo : Wikipédia

Article connexe :

Liberia : une radio censurée par le gouvernement ?

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Dans un message vidéo diffusé sur Internet, samedi 19 septembre 2020, le président du congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP), Charles Blé Goudé, s’est exprimé sur la situation politique en Côte d’ivoire.  L’ex-Codétenu de Laurent Gbagbo à la cour pénale internationale, qui demande au président...
L'Archevêché de Conakry est monté au créneau pour dénoncer une expropriation des biens de l'Eglise par les habitants du village de Kendoumayah situé au sein de la préfecture de Coyah. Selon La Croix, les villageois ont barricadé, dimanche 20 septembre, l’entrée et la sortie de Kendoumayah pour procéder au lotissement d’un...
Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter