Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Liberia : le ministre de l’information écarté pour avoir attisé la haine ethnique

Eugene Fahngon, le ministre libérien de l’Information, a été suspendu jeudi 9 mai par le président Weah en raison de ses propos équivoques portant sur une manifestation anti-gouvernementale.

L’intéressé s’est en effet fendu d’un post déroutant sur le réseau social, Facebook, dans lequel il accusait les “Congo Libériens” d’être à la manoeuvre de ce mouvement protestataire prévu pour le 7 juin prochain.

“Je ne participerai pas à la marche du 7 juin. J’attendrai celle des « Country people » (autochtones) le 8 juin. »

Sans surprise, ces propos ont immédiatement fait polémique car cette frange de la population (5% au total) descend directement des esclaves revenus en nombre des Etats-Unis au 19 ème siècle pour fonder le Liberia.

E. Fahngon, accusé de nourrir la haine ethnique, a donc été logiquement écarté de la sphère étatique.

A suivre…

Crédit photo : Wikipédia

Article connexe :

Liberia : une radio censurée par le gouvernement ?

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’échéance est pour 2030 et à dix ans de celle-ci le programme onusien sur le développement durable est encore chargé. Le continent africain accélère le rythme même si de grandes disparités et des problèmes de financement demeurent.  En 2015 54 États du Continent ont adopté une position commune au sujet des...
Les voleurs de bétail continuent de sévir au Nigéria. Les vols sont légion et les meurtres en lieu de représailles dans le nord-ouest du pays, ont fait 14 morts. L'État de Zamfara a fait l’objet dans la nuit de dimanche à lundi d’une attaque particulièrement violente.  Des assaillants à moto...
Accra a signé, à l'occasion du salon aéronautique de Dubaï, un protocole d'accord portant sur l'achat de trois B787-9 Dreamliner auprès de l'avionneur américain, Boeing. Ces derniers constituent les tous premiers appareils de la future compagnie aérienne nationale ghanéenne. Joseph Kofi Adda, le ministre de l'Aviation ghanéen, n'a pas manqué...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter