Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Somalie : 1,7 million de personnes souffrent de mal-nutrition
Sécheresse

Un récent rapport du Conseil norvégien pour les réfugiés met en garde la communauté internationale sur le manque de nourriture abyssal auquel sont confrontés de nombreux Somaliens. 

Alors que les pluies tombent généralement en quantité suffisante sur ce territoire d’Afrique de l’Est entre les mois de mars et de mai, le dérèglement climatique en a décidé autrement. Résultat, cette sécheresse interminable impose une pression insoutenable aux nombreuses communautés somaliennes qui dépendent majoritairement de la terre et de l’élevage.

En conséquence, 1,7 millions d’hommes, femmes, et enfants paient désormais le lourd tribut de la malnutrition, souligne le document. Pire, ce chiffre devrait atteindre la barre des 2,2 millions d’ici le mois de juillet si rien n’est fait pour endiguer ce fléau.

Mais ce n’est pas tout, l’organisme à but humanitaire confirme dans la foulée que l’ensemble de la Corne de l’Afrique pourrait en faire les frais dans un futur proche.

A suivre donc..

Crédit photo : Pixabay

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter