Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie : découverte d’une fosse commune dans la caserne militaire de Yundum

Les experts médico-légaux de la Police gambienne en collaboration avec la Commission Vérité et réconciliation et réparations ont mis à jour le 17 avril une fosse commune au sein même de la caserne militaire de Yundum à 16 km de Banjul. Selon les premières informations délivrées par les autorités gambiennes, la fosse contient 7 corps humains ainsi que des tenues militaires.

La Gambie continue de découvrir ce que le précédent président a laissé derrière lui, après son départ hors du pays. En effet, la Gambie vient de faire une découverte qui permettrait de confirmer les versions des témoins.

Le 17 avril, une équipe d’experts médico-légaux de la police gambienne en collaboration avec la Commission Vérité et réconciliation et réparations (TRRC), a découvert une fosse commune dans la caserne militaire de Yundum à 16 km au sud de Banjul. Selon les premières observations et les autorités concernées, la fosse contient 7 corps.

L’équipe d’experts médico-légaux avec force détails a indiqué avoir déterré des crânes, des os, un anneau, des tenues de militaires, des sous-vêtements ainsi que des fils qui auraient été utilisés pour attacher les victimes. Cette découverte vient étayer les dossiers et le travail de assure-t-on, va faire avancer le travail de la Commission Vérité et réconciliation et réparations.

La mise à jour de ce charnier intervient alors qu’il y a quelques semaines des sources avaient affirmé devant la Commission que 11 militaires accusés de mutinerie avaient été exécutés dans une forêt avant que leurs corps ne soient transportés à la caserne de Yundum pour leur enterrement. Selon toutes vraisemblances, les corps retrouvés seraient des victimes du présumé contrecoup d’Etat manqué du 11 novembre 1994 visant à renverser la junte militaire dirigée par Yahya Jammeh.

Cette fosse si elle est certes une découverte, n’est peut-être pas la seule découverte que la Police gambienne sera amenée à faire. Ainisi selon les déclarations de l’expert médico-légal en chef de la TRRC, Thomas R. J. Gomez ; deux autres fausses communes sont identifiées dans la caserne et seront ouvertes dans les semaines à venir.

Source : La Tribune Afrique

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Une fusion des groupes indépendantistes qui composent la Coordination des mouvements de l'Azawad pourrait se créé début février. Le djihadiste Iyad Ag-Ghaly a en effet secrètement rencontré certaines personnalités d'autres groupes armées dans le nord du Mali. Des rencontres confidentielles ont eu lieu dans la région de Kidal entre Iyad...
Apollinaire Joachim Kyelem de Tambela, le premier ministre du Burkina Faso, a été reçu ce mercredi 1er février 2023 à Bamako, au Mali. Une manière pour ces deux pays de renforcer leur entente. Mercredi, le premier ministre burkinabè a été reçu à Bamako par le Président de la Transition malienne,...
Les Nations unies sont inquiètes du trafic de faux médicaments dans plusieurs pays du Sahel. En effet, entre 19% et 50% des molécules qui circulent en Mauritanie, au Mali, au Burkina Faso, au Niger et au Tchad, sont de moins bonnes qualité que la norme, voire falsifiées. Selon un rapport...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

Notice: Undefined index: stream in /var/www/virtual/tribuneouest.com/htdocs/wp-content/plugins/like-box/includes/widget.php on line 32