Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : hausse significative des recettes de l’Etat

La Direction de la prévision et  des études économiques (DPEE) annoncé que les des recettes budgétaires del’Etat sont en augmentation. Ce qui permet au Sénégal de mobiliser des ressources financières d’un montant de 366,1 milliards de francs CFA au terme du mois de février 2019, soit environ 622,370 millions de dollars.  Ceci représente une progression de 17,1% par rapport à l’année précédente.

Au Sénégal, la progression de 17,1% des recettes mobilisées a été rendue possible en raison notamment d’une hausse de 13,3% des recettes budgétaires.

Les recettes générées par les impôts sur le revenu et les bénéfices ont également progressé jusqu’à atteindre 40,9 milliards par rapport à la même période en 2018. « Cette orientation est essentiellement attribuable à l’impôt sur le revenu, à la TVA à l’import et aux droits de douane », explique la Direction de la prévision et  des études économiques (DPEE). Les recettes fiscales ont été cependant « partiellement contrebalancée par la baisse du recouvrement des droits d’enregistrement et de timbre ». Ces différents éléments justifient qu’à la fin du mois de février, les collectes de l’impôt sur le revenu ont généré 63,9 milliards, soit une progression de 8,7%. Les résultats fiscaux sont donc  bons dans leur ensemble.

Les taxes de biens et de services comme la TVA sont estimées à 54,3 milliards de francs CFA, révélant une hausse de 18,4%. Ce bon résultat est à noter également en ce qui concerne les collectes sur les droits de porte qui affichent 38,6 milliards de francs CFA, soit une augmentation de 14,7%.

Aussi les ressources financières dont dispose le gouvernement sénégalais sont issues des recettes budgétaires à hauteur de 336,6 milliards de francs CFA et de 24,5 milliards de francs CFA pour l’aide au développement. La DPEE précise que les droits d’enregistrement et de timbre ont diminué en 2019, passant à 11,7 milliards de francs CFA, alors qu’ils étaient de 13 milliards de Fcfa il y a un an.

Autre hausse importante : la taxe spécifique pétrole a généré 16,8 milliards de Fcfa, enregistrant une hausse de 10,5 milliards de francs CFA.

Ainsi, le Sénégal après la mise en place de diverses mesures, peut faire état de recettes fiscales plus importantes et envisager son développement sous de meilleurs auspices.

Source : La Tribune Afrique

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le groupe terroriste, shebab, s'est à nouveau distingué en frappant mercredi une base militaire de la Mission africaine en Somalie (Amisom), située à 70 kilomètres au sud de Mogadiscio. Dans les faits, les djihadistes ont d'abord fait explosé plusieurs véhicules au abord du site de de Awdheegle, avant de tirer...
Alors que les djihadistes de Boko Haram multiplient les intimidations et massacres en tout genre dans la zone du lac Tchad, les membres de Médecins sans frontières (MSF) ont décidé de quitter la localité nigérienne de Maïné-Soroa, proche de Diffa. Ces derniers estiment que leur sécurité n'est plus garantie.  Selon...
Karim Wade, le fils de l'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade va occuper un poste clé au sein du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) dirigé par son père.  Karim Wade, 58 ans, en exil au Qatar, a été désigné secrétaire général adjoint du PDS « chargé de l’organisation, de la modernisation et...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter