Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Niger lance la construction du plus gros barrage de son histoire
Barrage Niger

Confronté à une pénurie électrique et à des crues meurtrières, le Niger a décidé d’investir dans un barrage hydraulique digne de ce nom sur le fleuve éponyme. Et cela, au niveau de Kandadji. Le but étant de réduire les coûts du kilowattheure sur le territoire, mais aussi de limiter les catastrophes naturelles.

Présent mardi dernier lors de la pose de la première pierre de l’ouvrage, le président nigérien, Mahamadou Issoufou, a bien insisté sur le rôle vital que jouera cette infrastructure pour l’avenir de la nation :

“Dans certaines régions du Niger, nous avons le kilowattheure fioul à 200 francs CFA. Le barrage de Kandadji nous donnera un kilowattheure à 20 francs CFA. Donc, ce sera de l’énergie à faible coût. C’est vraiment un projet qui doit soutenir la croissance économique (nationale).”

Selon RFI, “le barrage permettra (ainsi) d’aménager plus de 45 000 hectares de terres irrigables, et produira 130 mégawatts”. Concrètement, le projet, d’une durée de 4 ans et confié à une entreprise chinoise, générera au total un coût de 740 milliards de francs CFA. Il nécessitera en outre le déplacement temporaire d’au moins 58 000 personnes.

Pour information,  la Banque africaine de développement (BAD), partie prenante du projet en tant qu’investisseur, a rapidement été convaincue par la nécessité que cette aventure, en gestation depuis 60 ans, aille enfin à son terme.

Crédit photo : Wikipédia

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les présidents sénégalais et maliens se sont rencontrés lors d’une visite de 48h de Macky Sall à Nouakchott. La rencontre avait pour objet les enjeux économiques de deux pays. Les échanges furent fructueux et se sont soldés par la signature de six accords de coopération dans les secteurs des transports,...
En Afrique l’or attise les convoitises. Et ce alors même que ne cessent de sévir les groupes terroristes.  Le Mali, troisième producteur d’or en Afrique met en place des procédures afin de sécuriser ce secteur économique et afin de rassurer les investisseurs internationaux. La question de la sécurité au Mali...
En 2050, 60 % de la population africaine résidera en métropole, contre 39 % aujourd'hui, d'après l'ONU-Habitat. La smart city, ou ville intelligente, est un concept qui apparaît alors comme un des moyens d’atteindre les objectifs de développement durable (ODD). Le scénario qui se dessine est le suivant : une croissance de plus...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter