Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Côte d’Ivoire renforce le droit des femmes dans le mariage
femme ivoirienne

Abidjan a officialisé mercredi 27 mars quatre nouvelles mesures renforçant le droit des femmes ivoiriennes dans le mariage. Et particulièrement dans la période charnière suivant le décès du conjoint où la succession leur est particulièrement défavorable.

« Conformément aux principes de non-discrimination et de l’égalité homme-femme, il y aura un renforcement de l‘égalité entre l’homme et la femme dans le mariage avec la prise en compte effective de l’intérêt supérieur de la famille », a ainsi confirmé en grandes pompes le porte-parole du gouvernement, à l’issue du conseil des ministres.

Selon le site Africa News, l’Etat a notamment décidé de renforcer significativement la part successorale des femmes devenues veuves. Si Sidi Tiémoko Touré n’a pas donné de chiffres concrets, ce dernier a néanmoins précisé que « le conjoint survivant bénéficiera désormais d’une part non négligeable des biens de son conjoint décédé ».

Mettre fin à des situations absurdes

Concrètement, « les arrangements faisant du mal à une femme, qui après avoir bâti un foyer avec son mari se retrouve expulsée de sa maison, ne seront plus (jamais) tolérés », a poursuivi l’intéressé. Avant d’indiquer que la Côte d’Ivoire s’engageait ainsi dans un tournant sociétal de premier ordre dans son système de la régulation de la famille.

Par ailleurs, ce dispositif étrennera également d’autres mesures notables, à l’image de la gestion conjointe des biens du ménage et la possibilité pour les hommes de se marier, tout comme les femmes, dès l’âge de 18 ans (contre 21 auparavant).

Crédit photo : PxHere

Article connexe :

Côte d’Ivoire : Miss Handicap, une distinction pour changer les mœurs

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Une fois de plus, Guillaume Soro ne s'est pas présenté au  cabinet de la juge d'instruction Sabine Khéris, qui l'a convoqué mercredi 24 novembre 2011, pour l’entendre dans le cadre de l’affaire qui l’oppose à Michel Gbagbo, le fils de l’ancien président ivoirien. L'ex-premier ministre a brillé par son absence au tribunal de...
Lomé va mettre en place un mécanisme de facilitation d’accès à l’électricité pour les populations à faibles revenus. Ce fonds devrait permettre une couverture totale du territoire à l'horizon 2030. Une initiative urgente car 52,4 % des Togolais, seulement, bénéficient d'un accès énergétique à l'instant T. "Notre objectif est de...
La fin de l'année 2021 devrait marquer une couverture 4G du territoire béninois de l'ordre de 75%. "Nous nous sommes fixé comme objectif l'autonomisation numérique de nos communautés (...) Il est de notre responsabilité de veiller à ce que chaque Béninois ait un accès équitable à des services qui lui...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...