Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigeria : programme de réaménagement des raffineries pour améliorer la production globale 

Afin de couvrir les besoins en essence de ses 200 millions d’habitants, le Nigéria se lance dans un vaste programme de réaménagement de ses raffineries. Cela permettra ainsi au pays de réduire sa facture d’importation de carburant.

 La consommation d’essence au Nigéria, est d’environ 40 millions de litres par jour, pour 200 millions d’habitants, alors même que les quatre raffineries du pays ne disposent que d’une capacité de raffinage de 445 000 baril/jour. Les insuffisances sont comblées par des importations de carburant.

Le Nigeria pourtant premier producteur africain de pétrole, doit importer l’essentiel de ses besoins en hydrocarbures raffinés. La « filière carburants » doit faire à l’obsolescence de ses installations et à une gestion approximative.

Dans une démarche de progrès, la compagnie pétrolière nationale Nigériane (NNPC) a annoncé vouloir réorganiser ses raffineries et nouer un partenariat avec l’Italien Maire Tecnimont pour restaurer et moderniser l’usine de Port Harcourt. Les objectifs sont clairs : que le Nigéria économise des milliards de dollars d’importations de carburant et puisse pourvoir aux besoins du marché domestique.

L’opérateur italien a obtenu la garantie d’un contrat de 50 millions de dollars. Ce contrat recouvre des missions de contrôles et d’inspections d’équipement à Port Harcourt, dans le delta du Niger. Les travaux prévus dureront 6 mois. Ceux-ci commenceront en avril

La NNCP s’organise également en négociants avec différents consortiums pour réorganiser ses raffineries obsolètes. La NNPC a annoncé envisager d’accroître sa capacité d’endettement et allouer ses fonds propres pour maîtriser les coûts des travaux à venir.

À l’issue d’une première phase, la raffinerie de Port Harcourt devrait atteindre une capacité de fonctionnement accrue de 60%, pour atteindre un maximum de 90%. Après Port Harcourt, la raffinerie Warri, située dans le delta du Niger, puis la raffinerie de Kaduna au nord-ouest du pays seront révisées afin d’améliorer leurs capacités de production. Et ainsi mieux répondre aux besoins du pays.

Selon Emmanuel Ibe Kachikwu,  le ministre du Pétrole, le gouvernement va lever 1,2 milliard de dollars pour moderniser ses raffineries et mettre fin à sa dépendance à l’égard des importations d’ici à 2019. Pendant des années, le pays a souffert de pénuries de produits pétroliers. Des initiatives privées se font jour également. En effet, Alio Dangote, une des plus grosses fortunes d’Afrique construit une raffinerie qui devrait fournir 650 000 baril / jour. La raffinerie se situe près de Lagos, et devrait à terme pouvoir satisfaire la demande intérieure nigériane.

Source : La tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Nigeria veut contraindre les sociétés pétrolières et gazières à régler les impayés cumulés sur plusieurs décennies. Cette démarche marque la volonté du gouvernement d’accélérer les réformes visant à augmenter les recettes issues de l’exploitation des hydrocarbures. Et ceci afin de financement le programme national de développement. Le Nigéria réclame...
C’est en 2019 que le mandat des conseillers départementaux et municipaux élus en 2014 prend fin. Cependant le gouvernement sénégalais a décidé de allonger la durée de leur mission pour une année supplémentaire. Ce report est le fruit d’un consensus de la classe politique alors que les modalités d’organisation et...
Le nouveau prix d’achat du cacao bord champ pour la campagne 2019-2020 est en hausse par rapport à la précédente campagne. Il est de 825 FCFA contre 750 FCFA précédemment. Soit une hausse de 75 FCFA. Toute chose qui devrait réjouir les producteurs, mais au contraire ces derniers ont le...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter