Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Lancement de ALISA, le projet de connexion des douanes de la CEDEAO

Les Etats membres de la CEDEAO ont créé un projet d’interface permettant aux systèmes douaniers existants dans les pays de la zone d’échanger des données. ALISA devrait permettre la fluidité des échanges via une connexion internet sécurisée.

Afin de sécuriser et faciliter les transactions et échanges commerciaux dans la sous-région, les pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont lancé le projet ALISA à Abidjan le 23 mars. Il s’agit d’utiliser les technologies de l’information pour permettre de faciliter les échanges, les transports et la libre circulation des marchandises au sein de l’espace CEDAO.

Le système a pour ambition de la faciliter et la sécuriser les opérations commerciales dans la sous-région. Il soit également améliorer l’efficience et l’efficacité des procédures de transit. Autre objectif assigné au projet ALISA ; le système doit pouvoir prévenir et à détecter les fraudes, simplifier les opérations de transit. Bien évidemment le système ALISA permettra l’échange des données.

Ce principe doit sécuriser tout autant qu’il doit aboutir à l’augmentation des recettes douanières. En effet, les prestations de services étant plus efficaces pour les 15 pays de la CEDEAO, pourront accroître leurs recettes.

La CEDEAO avait depuis longtemps pour projet de fluidifier la circulation des marchandises sur les différents corridors routiers de l’Afrique de l’ouest. Ainsi lorsque le système sera totalement en fonction il pourra par voie digitale, mettre à disposition, les informations aux bureaux de douanes concernés par les cargaisons en transit d’un Etat à un autre.

Le projet ALISA, participe à la constitution du marché régional ouest africain. Selon le commissaire chargé des Douanes, du Commerce et de la Libre circulation de la commission de la Cedeao, Tèi Konzi, représentant du président de l’institution, Jean-Claude Kassi Brou : « L’interconnexion des systèmes informatiques douaniers a été conçue par la Cedeao avec l’appui technique de la CNUCED. Ce projet vise à transmettre aux différents services des douanes, sous forme digitale, les données relatives à la cargaison avant son expédition. L’interconnexion permet d’avance aux agents des postes de douanes de passage et de destination, de recevoir toutes les informations sur le transit avant même l’arrivée des marchandises ».

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le nouveau prix d’achat du cacao bord champ pour la campagne 2019-2020 est en hausse par rapport à la précédente campagne. Il est de 825 FCFA contre 750 FCFA précédemment. Soit une hausse de 75 FCFA. Toute chose qui devrait réjouir les producteurs, mais au contraire ces derniers ont le...
Une ONG portugaise, Bios Cabo Verde a annoncé que 163 dauphins s’étaient échoués sur les plages de l'île du Cap Vert, fin septembre. L’association compte 136 animaux morts malgré les tentatives de sauvetage. Fin septembre 163 dauphins se sont échoués sur la rive orientale de Boa Vista, une des îles...
Freetown a rejoint le projet indien de télé-éducation et de télémédecine, e-VBAB Network. Selon l'Agence Ecofin, "l’objectif de (ce projet) est de fournir chaque année des cours gratuits à des milliers d’étudiants africains, et une formation médicale en continu gratuite à mille médecins et ambulanciers paramédicaux (sur le continent). (Dans...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter