Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie : Adama Barrow nomme Isatou Touray nouvelle vice-présidente provisoire

C’est donc une femme qui devient vice-présidente de Gambie et la deuxième personnalité la plus importante du pays. Isatou Touray ministre de la Santé est nommée immédiatement après le limogeage du vice-présient en poste, et depuis le 15 mars. !

Adama Barrow n’a donc pas tardé à nommer son vice-président, après avoir limogé Ousainou Darboe, l’opposant historique au régime de Yahya Jammeh, ainsi que deux ministres qui lui sont proches.

A 64 ans, Isatou Touray est une ex-candidate indépendante à la présidentielle de 2016. Elle s’est ralliée à Adama Barrow après le scrutin qui acté le départ de Yahya Jammeh. Avant sa promotion, Isatou Touray était militante du Comité Gambie contre les pratiques traditionnelles (Gamcotrap), une ONG de défense des droits des femmes et des enfants.

Elle avait fait son entrée au cabinet de Barrow en occupant le fauteuil de ministre de la Santé. Sa nomination fait d’elle la deuxième personnalité du pays, puisqu’elle occupe place de dauphine directe d’Adama Barrow en cas d’empêchement.

Adama Barrow avait limogé peu avant le 15 mars  de Ousainou Darboe. En raison de son emprisonnement celui-ci n’avait pu briguer le poste suprême en tant que chef du Parti démocratique uni (UDP, au pouvoir) lors de la dernière campagne présidentielle. Cette situation avait permis à Adama Barrow de devenir le candidat remplaçant représentant toute l’opposition à la présidentielle de 2016.

Les deux hommes avaient alors scellé un pacte prévoyant que le président élu passerait trois ans au pouvoir avant d’organiser un nouveau scrutin auquel il ne serait pas candidat. Cependant Adama Barrow arguant de la constitution, brisa le pacte en ignorant l’accord passé. En interne, la bronca commençait à monter dans les rangs du parti au pouvoir contre le Mouvement de jeunesse Barrow pour le développement national (BYM). Le BYM est un groupe de soutien à l’actuel président. Au sein de l’UDP, on observait les manœuvres du BYM, en Gambie mais aussi dans la diaspora. Le BYM apparaissant de plus en plus comme un parti politique concurrent, l’UDP montrait sa désapprobation quand à la tournure des événements.

Isatou Touray profite ainsi de cette bataille au sein du parti au pouvoir. Comment se comportera celle qui, ambitieuse a peut-être encore en tête l’ambition de briguer le poste suprême. En 2016 déjà, son ralliement sur le tard à la coalition de l’opposition l’avait empêchée d’aller jusqu’au bout de sa candidature à la succession de Jammeh.

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis la découverte du premier cas de Coronavirus 2019 (COVID-19) le 11 mars 2020, le président Alassane Ouattara s’est adressé solennellement et pour la première fois à ses concitoyens, lundi 23 mars 2020 à la Radio-télévision ivoirienne (RTI). À cette date, la Côte d’Ivoire avait enregistré officiellement 25 cas de...
Le 5 mars dernier, à Yamoussoukro, le président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara a annoncé, devant les parlementaires réunis en Congrès, qu’il ne se présenterait pas à l’élection présidentielle de 2020. Ce tournant historique dans l’histoire de la Côte d’Ivoire a été motivé par une volonté de « transférer le...
Après le premier cas de Coronavirus 2019 (COVID-19) survenu le 11 mars 2020, le pays a enregistré trois autres cas le 14 mars 2020 et 2 nouveaux cas positifs le 16 mars 2020, portant le nombre total à six cas confirmés. Appuyée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter