Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie : Adama Barrow nomme Isatou Touray nouvelle vice-présidente provisoire

C’est donc une femme qui devient vice-présidente de Gambie et la deuxième personnalité la plus importante du pays. Isatou Touray ministre de la Santé est nommée immédiatement après le limogeage du vice-présient en poste, et depuis le 15 mars. !

Adama Barrow n’a donc pas tardé à nommer son vice-président, après avoir limogé Ousainou Darboe, l’opposant historique au régime de Yahya Jammeh, ainsi que deux ministres qui lui sont proches.

A 64 ans, Isatou Touray est une ex-candidate indépendante à la présidentielle de 2016. Elle s’est ralliée à Adama Barrow après le scrutin qui acté le départ de Yahya Jammeh. Avant sa promotion, Isatou Touray était militante du Comité Gambie contre les pratiques traditionnelles (Gamcotrap), une ONG de défense des droits des femmes et des enfants.

Elle avait fait son entrée au cabinet de Barrow en occupant le fauteuil de ministre de la Santé. Sa nomination fait d’elle la deuxième personnalité du pays, puisqu’elle occupe place de dauphine directe d’Adama Barrow en cas d’empêchement.

Adama Barrow avait limogé peu avant le 15 mars  de Ousainou Darboe. En raison de son emprisonnement celui-ci n’avait pu briguer le poste suprême en tant que chef du Parti démocratique uni (UDP, au pouvoir) lors de la dernière campagne présidentielle. Cette situation avait permis à Adama Barrow de devenir le candidat remplaçant représentant toute l’opposition à la présidentielle de 2016.

Les deux hommes avaient alors scellé un pacte prévoyant que le président élu passerait trois ans au pouvoir avant d’organiser un nouveau scrutin auquel il ne serait pas candidat. Cependant Adama Barrow arguant de la constitution, brisa le pacte en ignorant l’accord passé. En interne, la bronca commençait à monter dans les rangs du parti au pouvoir contre le Mouvement de jeunesse Barrow pour le développement national (BYM). Le BYM est un groupe de soutien à l’actuel président. Au sein de l’UDP, on observait les manœuvres du BYM, en Gambie mais aussi dans la diaspora. Le BYM apparaissant de plus en plus comme un parti politique concurrent, l’UDP montrait sa désapprobation quand à la tournure des événements.

Isatou Touray profite ainsi de cette bataille au sein du parti au pouvoir. Comment se comportera celle qui, ambitieuse a peut-être encore en tête l’ambition de briguer le poste suprême. En 2016 déjà, son ralliement sur le tard à la coalition de l’opposition l’avait empêchée d’aller jusqu’au bout de sa candidature à la succession de Jammeh.

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’échéance est pour 2030 et à dix ans de celle-ci le programme onusien sur le développement durable est encore chargé. Le continent africain accélère le rythme même si de grandes disparités et des problèmes de financement demeurent.  En 2015 54 États du Continent ont adopté une position commune au sujet des...
Les voleurs de bétail continuent de sévir au Nigéria. Les vols sont légion et les meurtres en lieu de représailles dans le nord-ouest du pays, ont fait 14 morts. L'État de Zamfara a fait l’objet dans la nuit de dimanche à lundi d’une attaque particulièrement violente.  Des assaillants à moto...
Accra a signé, à l'occasion du salon aéronautique de Dubaï, un protocole d'accord portant sur l'achat de trois B787-9 Dreamliner auprès de l'avionneur américain, Boeing. Ces derniers constituent les tous premiers appareils de la future compagnie aérienne nationale ghanéenne. Joseph Kofi Adda, le ministre de l'Aviation ghanéen, n'a pas manqué...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter