Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : la méga-centrale d’Azito va prendre de l’ampleur afin d’augmenter sa production d’énergie

Le gouvernement ivoirien vient de signer un accord d’extension de la capacité de production de la centrale thermique d’Azito ; avec Azito Energie SA et IPS( West Africa).

 Afin d’atteindre les objectifs initiaux, d’une production de une capacité de 4 000 mégawatts d’ici 2020, la Côte d’Ivoire agrandit la centrale d’Azito. Le gouvernement vient de signer un avenant à l’accord de concession le liant à Azito Energie SA et concernant sa centrale thermique à Abidjan. C’est Globeleq, principal producteur d’énergie indépendant en Afrique, et IPS (West Africa), entreprise détenue par le Fonds Aga Khan pour le développement économique, propriétaires de Azito Energie Il s’agit d’un accord permettant d’ augmenter la capacité de production de la centrale Azito de 250 mégawatts. Les travaux concernent une extension de Phase IV et permettront de porter la puissance électrique de la centrale à 700 mégawatts environ.

«La Phase IV d’Azito offre l’un des tarifs les plus faibles de toutes les centrales thermiques du pays et permet des synergies multiples au moyen d’une infrastructure existante ainsi que de l’expertise de son équipe opérationnelle actuelle. La centrale d’Azito deviendra l’un des parcs de centrales thermiques les plus fiables et efficaces de la région», a déclaré Paul Hanrahan, PDG de Globelec.

Cette centrale nouvellement affermie fournirait alors 30% de la puissance totale installée sur le territoire national. Le ministre en charge de l’Energie, Abdourahmane Cissé a confirmé l’accord. Il a expliqué  que «la signature de cet avenant à la convention concession entre Azito et l’Etat de la Côte d’Ivoire s’inscrit dans la politique» de l’Etat «d’accroître les capacités de production d’électricité de la Côte d’Ivoire en vue de satisfaire la demande nationale en électricité et de respecter les engagements en matière d’exportation d’électricité».

Ainsi la politique énergétique de la Côte d’Ivoire cherche à atteindre les objectifs fixés par le gouvernement. Et ce afin de multiplier la production et de gagner en autonomie.

La Phase IV doit permettre d’améliorer le coût de production de l’électricité en Côte d’Ivoire : «En outre, le projet permettra la création d’emplois notamment pour nos jeunes [d’environ 2 000 emplois directs et indirects en phase de construction] et favorisera le contenu local avec une préférence pour les entreprises ivoiriennes» a précisé le ministre en charge de l’Energie.

Source : La Tribune Afrique

Le Nigeria est le pays du monde où l’on fait le constat du plus grand nombre de personnes déféquant à l’air libre. Des estimations portent à plus de 46 millions d’individus, le nombre de personnes se soulageant dans l’espace public. Le chef de l’Etat Muhammadu Buhari au lendemain de la journée...
Après l’approbation de Patrice Talon, une loi d’amnistie et l’accompagnement d’une task-force politique de la CEDEAO ; le retour au Bénin de Thomas Boni Yayi est confirmé.  Thomas Boni Yayi est attendu le 20 novembre à Cotonou. On se souvient que l’ancien président avait quitté le pays en juin pour des...
L’échéance est pour 2030 et à dix ans de celle-ci le programme onusien sur le développement durable est encore chargé. Le continent africain accélère le rythme même si de grandes disparités et des problèmes de financement demeurent.  En 2015 54 États du Continent ont adopté une position commune au sujet des...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter