Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : construction à «grande échelle» de logements sociaux décidée par l’Etat

La Côte d’Ivoire lance un grand programme de construction de logements sociaux. Une politique de la ville à laquelle tient particulièrement le ministre ivoirien de la construction, du logement et de l’urbanisme, Bruno Nabagné Koné. Celui-ci a précisé que ces projets de construction seront mis en œuvre le plus rapidement possible.

 Le gouvernement ivoirien s’est saisi du sujet du logement social et œuvre actuellement pour que se multiplient les projets de logements sociaux le territoire. Lors d’une rencontre avec les journalistes ; « Rendez-vous du gouvernement », Bruno Nabagné Koné a déclaré que le gouvernement met tout en œuvre « pour que les logements sociaux commencent à être réalisés le plus rapidement possible ».

Ainsi selon le ministre, va démarrer sous peu la réalisation à « grande échelle » des logements sociaux. Alors même que le déficit annuel en logement en Côte d’Ivoire est de 400.000. Cet engagement de l’Etat doit rattraper le retard pris dans l’atteinte des objectifs fixés par Abidjan. « L’objectif que nous avions fixé, c’était la construction de 150.000 logements. Initialement 60.000 logements devraient être construits jusqu’en 2015 et 150.000 jusqu’en 2020. Et aujourd’hui, nous sommes à moins de 12.000 logements construits. C’est très faible », a ainsi précisé le ministre ivoirien Bruno Nabagné Koné.

Si l’Etat compte relancer les projets avec célérité, il est loin d’être évident que le retard accumulé soit aisé à rattraper, a néanmoins reconnu Bruno Nabagné Koné : « Au rythme actuel, nous aurons du mal, même dans cinq ans ou dix ans à approcher l’objectif des 150.000 logements. Nous avons des promoteurs qui réalisent aujourd’hui seulement 100 ou 200 maisons l’année. Ce n’est pas avec ce niveau de construction de logements qu’on va réaliser 150.000 logements ».

Seul un « changement d’échelle » dans la construction de ces logements et des promoteurs capables de construire entre 10.000 et 20.000 logements l’année est réaliste. Il faut donc envisager de revoir la politique urbanistique et les acteurs en présence pour espérer être efficace.

Pour ce faire le ministre Bruno Nabagné Koné a précisé que des consultations ont lieu afin d’identifier les partenaires qui pourraient relever le challenge au côté de l’Etat ivoirien : « C’est pourquoi, nous avons des contacts réguliers avec des promoteurs internationaux qui eux, ont la technologie et le savoir-faire. Donc, aujourd’hui, il s’agit de changer d’échelle ».

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1600 tonnes, ce chiffre représente la surface hallucinante de déchets que comporte la capitale malienne. Mais aussi l'incapacité des pouvoirs publics à assurer la propreté et l'assainissement urbains. La situation est d'autant plus critique, que la période des pluies renforce les mauvaises odeurs et empêche l'eau de circuler normalement. Ce...
Le Ghana a signé avec la Banque mondiale un contrat d'achat de réductions d'émissions de gaz. Le contrat doit permettre au pays de bénéficier d'un financement pouvant aller jusqu'à 50 millions de dollars.  L'accord, signé entre le Ghana et le Fonds de partenariat sur le carbone forestier, une entité administrée...
Les 16 et 17 juillet à Abidjan se tiendra la troisième édition du Forum de la diaspora ivoirienne. Il s’agit pour celui-ci d’inciter les Ivoiriens de l'extérieur à s'impliquer davantage dans le développement du pays.  Le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, présidera la troisième édition du Forum de la diaspora...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter