Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Grève dans l’éducation : une trêve d’un mois décrétée
La grève suspendue un mois

Douze organisations membres de l’intersyndical du primaire et du préscolaire de Côte d’Ivoire (ISEPPCI) ont suspendu dimanche 3 mars leur mot d’ordre de grève et demandé la reprise des cours, relaie le site Koaci.

Les responsables de l’ISEPPCI souhaitent en effet trouver un terrain d’entente avec le gouvernement dans cet épineux dossier, qui dure depuis maintenant six semaines. L’organisation invite donc tous les enseignants du primaire et du préscolaire à reprendre le chemin de l’école.

Concrètement, une assemblée générale interviendra le 5 avril prochain afin de faire un bilan des négociations tout en dégageant des perspectives de sortie de crise crédibles.

Pour rappel, les enseignants du primaire refusent de céder tant qu’ils n’obtiendront pas la suppression des cours du mercredi. Mais aussi une hausse des indemnités de logement. Cette deuxième revendication est d’ailleurs partagée par leurs collègues du secondaire.

Crédit photo : CSFEF

Article connexe :

Côte d’Ivoire : les syndicats d’enseignants les plus significatifs approuvent les cours le mercredi matin

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les causes de la mort de trois manifestants lors du blocage d’un convoi militaire français au Niger en novembre 2021 demeurent inconnues. En décembre 2021, le président nigérien avait ouvert une enquête sur les affrontements qui avaient éclaté au passage d’un convoi de l’opération « Barkhane ». Or le 17 mai, le gouvernement a annoncé...
Selon Geneviève Begkoyian, responsable santé à l’Unicef en République démocratique du Congo, on assiste à une véritable « catastrophe » en Afrique en matière de couverture vaccinale. En cause, la pandémie de Covid-19. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Unicef se sont exprimés sur les effets de la pandémie de Covid-19...
Le porte-parole du gouvernement a annoncé que le Mali envisage de « se retirer de tous les organes » du G5 Sahel créé en 2004.   Le Mali se retire du G5 Sahel. Les autorités maliennes, ont annoncé le 15 mai « se retirer de tous les organes et instances du G5 Sahel, y...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...