Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigeria : l’opposition conteste la victoire de Muhammadu Buhari
élection pour un second mandat de Muhammadu Buhari

Alors que la Commission électorale indépendante (INEC) a officialisé dans la nuit de mardi à mercredi la victoire de Muhammadu Buhari (APC) à la présidentielle nigériane, l’opposition menée par Atiku Abubakar dénonce une parodie d’élection et lance une action judiciaire pour faire valoir ses droits.

Si j’avais perdu dans des élections libres et justes, j’aurais appelé le vainqueur dans la secondeNon seulement je lui aurais adressé mes félicitations mais j’aurais aussi proposé mes services pour contribuer à unir le Nigeria. 

Le communiqué publié mercredi 27 février par le Parti populaire démocratique (PDP) est sans appel. Selon son leader, la fraude a bel et bien plané au-dessus des urnes nationales. Une épée de Damoclès assurant dans les faits 4 millions de voix supplémentaires à son rival qui atteste, au final, de 54% des suffrages.

Pour autant, Muhammadu Buhari – qui rempile pour un second mandat après 2015 – a-t-il tenté de peser directement ou indirectement sur les débats. Et cela de façon arbitraire ? Selon L’Express, les observateurs locaux et internationaux ont en tout cas “noté de sérieux problèmes dans l’organisation du vote, qui avait déjà été retardé d’une semaine, quelques heures avant son ouverture prévue le 16 février”.

Pire, le média ajoute que la société civile nigériane a également constaté de nombreuses irrégularité durant le scrutin. A l’image d’intimidations d’électeurs ou encore de destruction de matériel électoral.

A suivre donc…

Crédit photo : Pixabay

Article connexe : 

Nigeria : l’ex-président Obasanjo milite pour que Buhari ne se représente pas

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bien que seuls 16% des Gambiens utilisent actuellement les réseaux sociaux, l'avenir politique du pays pourrait bien se jouer en ligne. Et pour cause, les heureux élus font partie de la sphère locale la plus influente. A ce titre, l'application WhatsApp qui appartient au géant américain, Facebook, illustre parfaitement ce...
L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...