Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Présidentielle au Sénégal : confusion générale à l’heure des premiers résultats

Après une journée de vote qui s’est bien déroulée, ce sont la colère et la confusion qui envahissent les esprits au soir de cette journée qui doit désigner le nouveau chef de l’Etat. Alors 6,7 millions d’électeurs ont voté dans 14 600 bureaux de vote mis à leur disposition à travers tout le pays ; le premier ministre a désigné le président sortant Macky Sall vainqueur, et ce sans que les résultats officiels aient été annoncés.

Au soir du 24 février, vers minuit, au siège de campagne du président sortant, Macky Sall, le premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne s’est exprimé devant des centaines de partisans. Mahammed Boun Abdallah Dionne a annoncé que Macky Sall sortait vainqueur du scrutin du jour et ce sans même attendre les résultats officiels. « Il nous faut féliciter le président Macky Sall pour sa réélection dès le premier tour, a-t-il clamé devant une foule en liesse. Nos résultats compilés expriment que notre candidat a été largement victorieux dans treize des quatorze régions du pays (…). Nous pouvons nous attendre à un minimum de 57 %. » « Dès demain, notre candidat se mettra au travail pour mettre ce pays sur la voie de l’émergence », a déclaré le premier ministre.

L’étonnement dés lors domine sur les réseaux sociaux et dans l’opinion publique puisque les commissions de recensement des votes travaillent jusqu’à mardi midi avant de pouvoir publier les résultats officiels au niveau départemental. Ensuite seulement la Commission nationale de recensement doit annoncer les résultats à l’échelle nationale. Ces résultats sont attendus vendredi.

L’atmosphère est particulièrement trouble alors que les deux candidats favoris de l’opposition, Ousmane Sonko et Idrissa Seck, avaient annoncé dans la soirée un « inévitable second tour ». « Les résultats déjà compilés nous permettent de le dire : un deuxième tour s’annonce », a affirmé l’ancien premier ministre Idrissa Seck, qui se présente pour la troisième fois à la présidentielle. Quant à Ousmane Sonko, le candidat « anti-système » du scrutin a fustigé la presse nationale et étrangère. « J’invite la jeunesse à protester devant tout média prenant la responsabilité de déclarer Macky Sall vainqueur au premier tour sans les résultats officiels » a déclaré Ousmane Sonko.

L’expectative est donc de mise alors que l’on peut supposer que qu’un éventuel second tour pourrait se tenir le 24 mars en raison de la contestation de l’opposition et des délais légaux de proclamation des résultats. Le premier ministre a expliqué comment il avait et ses équipes avec lui, identifié les résultats annoncés. Les équipes du président Macky Sall auraient effectué leurs calculs sur « des collectes de résultats provisoires remontés des bureaux de vote et compilés avec ceux de la presse ».

Rappelons que cinq candidats sont en lice pour diriger les 16 millions d’habitants. Face au sortant, l’ancien ministre Madické Niang et l’universitaire Issa Sall s’ajoutent au duo Ousmane Sonko et Idrissa Seck.

Source : Le Monde Afrique, La Tribune Afrique

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Nigeria est le pays du monde où l’on fait le constat du plus grand nombre de personnes déféquant à l’air libre. Des estimations portent à plus de 46 millions d’individus, le nombre de personnes se soulageant dans l’espace public. Le chef de l’Etat Muhammadu Buhari au lendemain de la journée...
Après l’approbation de Patrice Talon, une loi d’amnistie et l’accompagnement d’une task-force politique de la CEDEAO ; le retour au Bénin de Thomas Boni Yayi est confirmé.  Thomas Boni Yayi est attendu le 20 novembre à Cotonou. On se souvient que l’ancien président avait quitté le pays en juin pour des...
L’échéance est pour 2030 et à dix ans de celle-ci le programme onusien sur le développement durable est encore chargé. Le continent africain accélère le rythme même si de grandes disparités et des problèmes de financement demeurent.  En 2015 54 États du Continent ont adopté une position commune au sujet des...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter