Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Liberia : une radio censurée par le gouvernement ?
Une radio censurée au Liberia ?

La radio libérienne, Roots FM, a cessé d’émettre plusieurs jours la semaine dernière après avoir été vandalisée. Si la police affirme que la réquisition des locaux découle d’une procédure d’enquête classique, l’opposition estime au contraire que l’Etat a joué un rôle dans cette affaire.

Et pour cause, ce média particulièrement engagé ne manque jamais de piquant lorsqu’il s’agit d’aborder le dossier de la politique menée par le président Weah. Il n’en fallait donc pas plus pour les détracteurs de l’ancienne star du ballon rond pour y voir un lien étroit avec une opération de censure gouvernementale.

Selon Africa News, qui relaie l’information, des équipements d’une valeur de 10 000 dollars, dont l’émetteur radio, ont subi dégâts et vols au cours de cette attaque orchestrée par des hommes armés non identifiés. Sachant qu’une rixe similaire s’est produite trois semaines auparavant, forçant la radio à quitter les ondes temporairement.

Pour information, le pays occupe la 89 ème place du classement 2018 de Reporters sans frontières (RSF).

Crédit photo : Max Pixel

Article connexe : 

Liberia : le président Weah s’engage sur la voie de la relance économique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bien que seuls 16% des Gambiens utilisent actuellement les réseaux sociaux, l'avenir politique du pays pourrait bien se jouer en ligne. Et pour cause, les heureux élus font partie de la sphère locale la plus influente. A ce titre, l'application WhatsApp qui appartient au géant américain, Facebook, illustre parfaitement ce...
L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...