Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Liberia : une radio censurée par le gouvernement ?
Une radio censurée au Liberia ?

La radio libérienne, Roots FM, a cessé d’émettre plusieurs jours la semaine dernière après avoir été vandalisée. Si la police affirme que la réquisition des locaux découle d’une procédure d’enquête classique, l’opposition estime au contraire que l’Etat a joué un rôle dans cette affaire.

Et pour cause, ce média particulièrement engagé ne manque jamais de piquant lorsqu’il s’agit d’aborder le dossier de la politique menée par le président Weah. Il n’en fallait donc pas plus pour les détracteurs de l’ancienne star du ballon rond pour y voir un lien étroit avec une opération de censure gouvernementale.

Selon Africa News, qui relaie l’information, des équipements d’une valeur de 10 000 dollars, dont l’émetteur radio, ont subi dégâts et vols au cours de cette attaque orchestrée par des hommes armés non identifiés. Sachant qu’une rixe similaire s’est produite trois semaines auparavant, forçant la radio à quitter les ondes temporairement.

Pour information, le pays occupe la 89 ème place du classement 2018 de Reporters sans frontières (RSF).

Crédit photo : Max Pixel

Article connexe : 

Liberia : le président Weah s’engage sur la voie de la relance économique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis 2015, quelques 2 000 personnes sont décédées dans des attaques terroristes djihadistes qui se multiplient, au Burkina Faso. Les burkinabés n’en peuvent plus et appellent le président Roch Marc Christian Kaboré, qu’ils estiment ne pas être à la hauteur pour faire reculer ces attaques, à la démission. Au Burkina...
Au Burkina Faso, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Ouagadougou, un convoi militaire français est empêché de circuler depuis une semaine environ, par des manifestants burkinabés. Le gouvernement « travaille » à faire repartir le convoi. Le gouvernement du Burkina Faso a indiqué ce mercredi 24 novembre 2021...
Une nouvelle attaque meurtrière a fait une vingtaine de morts, dont neuf gendarmes, dans le nord du Burkina Faso, ce dimanche 21 novembre 2021. Un massacre qui intervient une semaine après un celui de Inata où 57 personnes, dont 53 gendarmes, avaient été tués. Week-end rouge encore dans le nord...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...