Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée : le budget des collectivités locales sera consolidé via des fonds de bailleurs internationaux

Les projections de financement des collectivités locales en Guinée sur la période 2019-2020 s’élèvent à 146,4 millions de dollars. Seront mis à contribution les bailleurs internationaux tels que la Banque mondiale.

Vendredi 15 février, le chef de gouvernement Ibrahima Kassory Fofana a annoncé un plan de financements des collectivités territoriales d’ici à 2020. Ainsi les collectivités locales en Guinée bénéficieraient d’un financement global de 1 350 milliards de francs guinéens, soit environ 146,4 millions de dollars. Lors de la cérémonie de clôture des états généraux de la décentralisation et devants les élus locaux, le Premier ministre a déclaré que la Guinée s’engagerait sur ses propres fonds (recettes nationales), ainsi qu’accompagnée de bailleurs de fonds internationaux, dont la Banque mondiale et l’Agence française de développement (AFD). Ces deux institutions devraient être un appui pour la mobilisation des fonds.

«La Banque mondiale m’a confirmé 40 millions de dollars et l’AFD aussi a confirmé 10 millions d’euros. Au total, les projections dont nous disposons des différentes recettes, je peux présager que les 15% vont aboutir à 650 milliards pour 2019 (environ 70,4 millions de dollars, NDLR] et 700 milliards [environ 75,9 millions de dollars) pour 2020. En faisant le compte, nous parlons de près de deux mille milliards de GNF de ressources à la disposition des collectivités locales » a précisé Ibrahima Kassory Fofana.

Le chef du gouvernement a détaillé la démarche du plan de financement en précisant les objectifs. Les fonds seront destinés à soutenir les projets d’entreprenariat des jeunes et des femmes, et ce en priorité. «Aucun contrat de travaux ne sera signé à Conakry. Il s’agit d’impulser le développement à la base pour créer un entreprenariat local en donnant du travail à nos jeunes et permettre à nos femmes d’avoir accès à nos ressources publiques grâce à cet investissement dans les projets d’infrastructures qui concourent à l’amélioration des conditions de vie des populations», a ainsi déclaré le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana.

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La croissance économique et démographique de l’Afrique de l’Ouest dynamise considérablement le secteur du transport ferroviaire. Les entreprises françaises se positionnent sur ce marché particulièrement porteur, mais complexe. Avec une croissance économique de 7,4 % en 2018, la Côte d’Ivoire enregistre une croissance en léger ralentissement par rapport aux années précédentes,...
C’est donc une femme qui devient vice-présidente de Gambie et la deuxième personnalité la plus importante du pays. Isatou Touray ministre de la Santé est nommée immédiatement après le limogeage du vice-présient en poste, et depuis le 15 mars. ! Adama Barrow n’a donc pas tardé à nommer son vice-président, après...
Le Ghana s’est identifié un nouvel objectif : intégrer le top 100 mondial et le top 5 africain du Doing Business de la Banque mondiale.  Le Ghana vient d’enclencher une série de mesures permettant d’affermir son environnement des affaires. Il s’agit de faire du Ghana une terre plus propice à...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter