Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée-Bissau : les élections législatives débutent enfin
Guinée-Bissau législatives

La Guinée-Bissau n’en finit plus de s’engluer dans un marasme politique qui inquiète au plus haut point la CEDEAO. C’est un euphémisme. Le lancement des élections législatives tant attendues samedi 16 février a donc tout de l’aubaine nationale. 

Et pour cause – depuis 2015 et le limogeage par le chef de l’Etat de l’ex-Premier ministre, Domingos Simoes Pereira (issu des élections de 2014) – aucun gouvernement formé à l’initiative du José Mario Vaz, lui-même, n’a jamais pu obtenir le quitus de quatre des cinq partis présents à l’Assemblée nationale. Le PAIGC (dont fait partie Vaz) ayant systématiquement rejeté tous les Premiers ministres nommés par le président sans son accord, comme l’exige la Constitution.

De ce fait, les législatives endossent un enjeu des plus salvateur pour dénouer la crise. Car selon les termes de la Constitution, le choix du Premier ministre revient obligatoirement au parti majoritaire.

Pour rappel, José Mario Vaz n’a jamais semblé très pressé d’en découdre aux urnes. Ce dernier avait en effet prolongé en novembre de 15 jours le recensement électoral sur le territoire. Et cela, afin de décaler à 2019 le scrutin prévu initialement le 18 novembre dernier.

Crédit photo : Wikipédia

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’ancien président du Sénégal était un grand admirateur de Pierre Soulages. Un de ses toiles estimée entre 800 000 et 1 million d’euros est mise aux enchères. La maison de ventes Caen Enchères propose le 23 janvier une toile classique des années 1950 de Pierre Soulages et ayant appartenu à Leopold Sédar Senghor....
Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) des Nations unies, a annoncé que plus de deux millions de personnes ont été déplacées dans la région du Sahel en 2020.  Les déplacements de population au Sahel sont les directes conséquences de la violence permanente que génèrent les groupes djihadistes dans la région....
C’est bien le cas de le dire. En Côte d’Ivoire, la justice fait son procès. Dans une circulaire de 8 pages, datée du 4 janvier 2021, dont nous avons reçu copie, le ministre ivoirien de la justice et des Droits de l’Homme dresse un diagnostic sombre du système judiciaire dans son...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...