Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Tourisme : hausse de 7% des arrivées sur le Continent africain en 2018, selon l’OMT  

Le tourisme mondial est en plein essor et le continent africain bénéficie de cette embellie. Ainsi l’Afrique enregistre une hausse de 7% des arrivées en 2018 et ce sont 67 millions de touristes qui sont venus visiter l’Afrique.

 L’Afrique est la région qui connait la plus grande progression au monde derrière le Moyen-Orient.

En 2018, 67 millions d’arrivées de touristes ont été enregistrés en Afrique selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). L’OMT vient de livrer son baromètre et ses dernières études. Les chiffres sont excellents pour le continent africain. Les arrivées correspondent à une hausse de 7% comparées à 2017. L’Afrique du Nord voit sa fréquentation progresser de 10% pendant que l’Afrique subsaharienne peut se targuer d’une hausse de 6%.

Selon l’organisme international, le Moyen-Orient et l’Afrique ont connu une progression supérieure à la moyenne mondiale qui est de 6% pour un total des arrivées de touristes internationaux estimé à 1,4 milliard en 2018. Les chiffres viennent donc confirmer la tendance et les résultats solides enregistrés en 2017.

«La croissance du tourisme observée ces dernières années confirme que le secteur est, aujourd’hui, l’un des moteurs les plus puissants de la croissance économique et du développement. Il nous incombe de gérer cette croissance sur un mode durable et de la convertir en retombées concrètes pour tous les pays, en particulier pour toutes les populations locales, par des créations d’emploi et des possibilités d’entrepreneuriat, sans faire de laissés-pour-compte » a annoncé le secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili.

« La croissance s’est accélérée ces dernières années, sous l’effet d’une plus forte expansion économique, de tarifs aériens plus abordables, des changements technologiques, des nouveaux modèles d’activité économique et des progrès en matière de facilitation de la délivrance des visas à travers le monde» précise le baromètre. La tendance devrait être confirmée pour l’année qui vient :

«La stabilité des prix du carburant rend les tarifs de transport aérien plus abordables et, dans le même temps, la connectivité aérienne ne cesse de s’améliorer dans de nombreuses destinations, permettant de diversifier les marchés émetteurs».

Ainsi, l’engouement pour les voyages devrait bénéficier à l’Afrique. Les marchés émergents prouvent également leur bonne vitalité. C’est le cas notamment de l’Inde et de la Fédération de Russie, mais également de marchés émetteurs plus modestes d’Asie et de pays arabes. L’OMT anticipe l’année 2019 en confirmant certaines tendances.

Les consommateurs sont de plus en plus en quête de sens, de voyages qui les transforment et transforment leur manière de voir. Ils sont dorénavant plus nombreux à être à la recherche de prestations différentes :   l’envie d’activités plus saines comme le tourisme de randonnée, de bien-être ou sportif ; de voyages multi générationnels, de voyages plus responsables. Ce que confirme Zurab Pololikashvili. «La numérisation, les nouveaux modèles d’activité économique, le coût plus abordable des voyages et les changements sociétaux devraient continuer à modeler notre secteur ».

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’ancien président du Sénégal était un grand admirateur de Pierre Soulages. Un de ses toiles estimée entre 800 000 et 1 million d’euros est mise aux enchères. La maison de ventes Caen Enchères propose le 23 janvier une toile classique des années 1950 de Pierre Soulages et ayant appartenu à Leopold Sédar Senghor....
Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) des Nations unies, a annoncé que plus de deux millions de personnes ont été déplacées dans la région du Sahel en 2020.  Les déplacements de population au Sahel sont les directes conséquences de la violence permanente que génèrent les groupes djihadistes dans la région....
C’est bien le cas de le dire. En Côte d’Ivoire, la justice fait son procès. Dans une circulaire de 8 pages, datée du 4 janvier 2021, dont nous avons reçu copie, le ministre ivoirien de la justice et des Droits de l’Homme dresse un diagnostic sombre du système judiciaire dans son...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...