Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Togo : la Corée du Sud investit 2,7 milliards Fcfa dans les agropoles

La Fondation coréenne Saemaul vient de débloquer un budget de 2,7 milliards de francs CFA et ce, afin d’appuyer le projet des agropoles au Togo. Ce projet est finalisé et est entre sa phase de réalisation.

Le Togo et la Fondation coréenne Saemaul viennent de signer une convention de financement à la fin de la semaine. Il s’agit de soutenir le projet des agropoles qui entre dans sa phase d’exécution. Le montant de l’investissement se monte à 2,7 milliards de francs CFA.

Cet investissement de taille s’inscrit dans le cadre du projet de transformation agroalimentaire  (PTA) qui couvre la période 2019-2030. C’est l’agropole de Kara (ville située à près de 420 km au nord de Lomé) qui est la première a être lancée. La Fondation coréenne Saemaul, au delà de l’investissement consenti, a à cœur d’apporter également les expertises nécessaires pour le développement du projet des agropoles au Togo.

Ce financement coréen vient mettre un coup d’accélérateur à la mise en œuvre du projet des agropoles. Nouvel investissement, nouveau dynamisme. Le projet initial est estimé à près de 64 milliards de francs CFA. Le tour de table n’est pas bouclé, les financements nécessaires ne sont pas encore identifiés. Aussi le Togo a redoublé d’efforts et multiplié les initiatives afin d’attirer les investisseurs, dont la Banque Africaine de Développement (BAD).

De son côté, la Fondation Saemaul a confirmé son implication dans le projet en allouant les expertises nécessaires. « La Corée du Sud a décidé, au-delà de l’apport financier de 2,7 milliards de Fcfa, de venir partager son expertise en matière de développement du capital humain, en se basant sur trois valeurs : la culture du goût du risque, le goût du travail et le développement de la chaîne de solidarité », a déclaré le ministre togolais en charge de l’agriculture, Ouro Koura Agadazi.

Le Togo mise ainsi sur la démarche de l’opérateur coréen pour donner un nouvel élan au projet et motiver de nouveaux bailleurs, des acteurs qui auraient compris la pertinence de l’ambition togolaise.

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Nigeria veut contraindre les sociétés pétrolières et gazières à régler les impayés cumulés sur plusieurs décennies. Cette démarche marque la volonté du gouvernement d’accélérer les réformes visant à augmenter les recettes issues de l’exploitation des hydrocarbures. Et ceci afin de financement le programme national de développement. Le Nigéria réclame...
C’est en 2019 que le mandat des conseillers départementaux et municipaux élus en 2014 prend fin. Cependant le gouvernement sénégalais a décidé de allonger la durée de leur mission pour une année supplémentaire. Ce report est le fruit d’un consensus de la classe politique alors que les modalités d’organisation et...
Le nouveau prix d’achat du cacao bord champ pour la campagne 2019-2020 est en hausse par rapport à la précédente campagne. Il est de 825 FCFA contre 750 FCFA précédemment. Soit une hausse de 75 FCFA. Toute chose qui devrait réjouir les producteurs, mais au contraire ces derniers ont le...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter