Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Togo : la Corée du Sud investit 2,7 milliards Fcfa dans les agropoles

La Fondation coréenne Saemaul vient de débloquer un budget de 2,7 milliards de francs CFA et ce, afin d’appuyer le projet des agropoles au Togo. Ce projet est finalisé et est entre sa phase de réalisation.

Le Togo et la Fondation coréenne Saemaul viennent de signer une convention de financement à la fin de la semaine. Il s’agit de soutenir le projet des agropoles qui entre dans sa phase d’exécution. Le montant de l’investissement se monte à 2,7 milliards de francs CFA.

Cet investissement de taille s’inscrit dans le cadre du projet de transformation agroalimentaire  (PTA) qui couvre la période 2019-2030. C’est l’agropole de Kara (ville située à près de 420 km au nord de Lomé) qui est la première a être lancée. La Fondation coréenne Saemaul, au delà de l’investissement consenti, a à cœur d’apporter également les expertises nécessaires pour le développement du projet des agropoles au Togo.

Ce financement coréen vient mettre un coup d’accélérateur à la mise en œuvre du projet des agropoles. Nouvel investissement, nouveau dynamisme. Le projet initial est estimé à près de 64 milliards de francs CFA. Le tour de table n’est pas bouclé, les financements nécessaires ne sont pas encore identifiés. Aussi le Togo a redoublé d’efforts et multiplié les initiatives afin d’attirer les investisseurs, dont la Banque Africaine de Développement (BAD).

De son côté, la Fondation Saemaul a confirmé son implication dans le projet en allouant les expertises nécessaires. « La Corée du Sud a décidé, au-delà de l’apport financier de 2,7 milliards de Fcfa, de venir partager son expertise en matière de développement du capital humain, en se basant sur trois valeurs : la culture du goût du risque, le goût du travail et le développement de la chaîne de solidarité », a déclaré le ministre togolais en charge de l’agriculture, Ouro Koura Agadazi.

Le Togo mise ainsi sur la démarche de l’opérateur coréen pour donner un nouvel élan au projet et motiver de nouveaux bailleurs, des acteurs qui auraient compris la pertinence de l’ambition togolaise.

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bien que seuls 16% des Gambiens utilisent actuellement les réseaux sociaux, l'avenir politique du pays pourrait bien se jouer en ligne. Et pour cause, les heureux élus font partie de la sphère locale la plus influente. A ce titre, l'application WhatsApp qui appartient au géant américain, Facebook, illustre parfaitement ce...
L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...